•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faute d’approvisionnement, le vaccin AstraZeneca sera moins distribué en Saskatchewan

Une dame prélève une dose de vaccin AstraZeneca.

Le vaccin AstraZeneca sera moins utilisé en Saskatchewan en raison du manque de doses.

Photo : Getty Images / SOPA Images

Radio-Canada

La Saskatchewan fait face à des problèmes d’approvisionnement du vaccin AstraZeneca qui sera, par conséquent, moins administré dans les semaines à venir.

Les personnes ayant reçu une première dose de vaccin d’AstraZeneca auront probablement droit à une seconde dose d’une autre firme pharmaceutique.

Il est probable que les personnes ayant reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19 d'AstraZeneca reçoivent une deuxième dose de Pfizer-BioNTech en raison de problèmes d'approvisionnement, a expliqué mardi le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab.

Le Dr Shahab se veut rassurant quant au mélange de deux vaccins différents.

Les données de l'essai montrent qu'une deuxième dose de Pfizer suivie d'une première dose d'AstraZeneca offre exactement le même niveau de protection qu'une deuxième dose d'AstraZeneca, ce qui est très rassurant, a-t-il déclaré lors d’un point de presse.

L’AstraZeneca au compte-gouttes

S'il y a un surplus d'AstraZeneca, a précisé le Dr Shahab, les personnes qui ont reçu cette injection comme première dose auront le choix entre AstraZeneca et Pfizer-BioNTech pour leur deuxième dose.

Si les stocks sont les mêmes, cela ne signifie en aucun cas que ceux qui ont reçu leur première dose d'AstraZeneca devront attendre plus longtemps pour une deuxième dose. Pfizer est tout aussi sûr et efficace, a-t-il le Dr Shahab.

M. Shahab a assuré que, au cours des deux prochaines semaines, la province aura un meilleur aperçu de son stock d'AstraZeneca.

Problème de stocks et principe de précaution

Certaines provinces, dont l'Ontario et l'Alberta, ont récemment fait une pause dans la distribution du vaccin d'AstraZeneca. En Alberta, c'est principalement en raison de problèmes d'approvisionnement. En Ontario, par contre, c'est à cause du risque rare de coagulation du sang.

Le PDG de l'autorité sanitaire de la Saskatchewan, Scott Livingstone, maintient que le vaccin d'AstraZeneca est sûr et que le remplacement des deuxièmes doses intervient parce que l'approvisionnement diminue.

Une technicienne de laboratoire tient dans ses mains une boîte contenant les fioles de vaccins contre la COVID-19.

La province constate que les jeunes dans la trentaine se font plus rapidement vacciner depuis qu'ils sont admissibles aux vaccins. (archives)

Photo : Gouvernement de la Saskatchewan / Twitter

Comme nous ne savons pas quelles seront les livraisons futures, nous n'utilisons pas AstraZeneca comme stratégie de première dose pour le moment, a-t-il déclaré, précisant que Pfizer-BioNTech ou Moderna seront proposés à la place.

Selon M. Livingstone, plus de 65 000 personnes en Saskatchewan ont reçu le vaccin AstraZeneca comme première dose lorsqu'il a été offert en mars.

Avec les informations de Jessie Anton

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !