•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michel Angers promet de se battre pour Nemaska Lithium

Le maire de Shawinigan s'engage à convaincre les nouveaux promoteurs de Nemaska Lithium de s'installer dans sa ville.

Une affiche de Nemaska Lithium

Affiche du projet de Nemaska Lithium à Shawinigan

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, s’engage à convaincre les nouveaux promoteurs de Nemaska Lithium, Investissement Québec et la firme londonienne Pallinghurst, de choisir sa ville pour l’implantation de leur future usine.

Appelé à commenter sur nos ondes l'incertitude entourant le maintien du projet dans sa municipalité, Michel Angers a promis de se battre pour Nemaska Lithium : Je peux vous dire, madame Julien, que si jamais l’usine de Nemaska Lithium s’installe ailleurs qu’à Shawinigan, vous allez m’entendre.

Au micro de l'émission En direct mardi, le ministre provincial de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, a émis des doutes quant au choix de la cité de l'énergie comme terre d’accueil du projet : Il n’y a personne qui est contre Shawinigan, mais c’est prématuré de pouvoir conclure que Shawinigan va être choisie.

Le ministre Fitzgibbon a précisé que plusieurs critères doivent être évalués avant que Québec et Pallinghurst fixent leur choix, tels que l’accès à l’usine ou la possibilité d’une expansion après la première phase de la construction.

Le maire Angers estime que sa ville présente l’endroit idéal pour le traitement du lithium, avec sa voie ferrée qui descend directement de la mine et la disponibilité du site de l’ancienne usine de Produits forestiers Résolu, dans le secteur Grand-Mère, qui s’apprêtait déjà à recevoir le projet. Michel Angers mise également sur le savoir-faire des Shawiniganais.

Nous avons à Shawinigan toute l’expertise qu'il faut, tant au niveau des centres de recherche, le CNETE, le centre de recherche Hydro-Québec...

Une citation de :Michel Angers, maire de Shawinigan
Le maire Michel Angers debout dans un bureau.

Le maire de Shawinigan, Michel Angers (Archives)

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Le maire de Shawinigan comprend cependant la démarche des nouveaux consultants, qui doivent reprendre le plan d’affaires de zéro et émettre de nouvelles hypothèses avant d’arrêter leur choix sur une ville ou sur une autre.

Il rappelle toutefois que la région a déjà investi beaucoup dans le projet : Beaucoup de petits investisseurs de Shawinigan et de la Mauricie ont perdu aussi énormément d’argent avec le fameux jeu de "on se débarrasse de la première mouture et on reprend la deuxième mouture".

La décision quant au futur emplacement devrait être prise d'ici deux mois.

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !