•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un groupe de castors suscite une enquête policière pour vol de poteaux de bois 

Un barrage de castor.

Des castors se construisaient ce barrage dans un cours d’eau. (archives)

Photo : Fournier par la GRC de Porcupine Plain

Un groupe de castors serait responsable de la disparition de poteaux de bois à Porcupine Plain, dans le nord-est de la Saskatchewan.

Inquiet de voir ses poteaux de bois disparaître de sa propriété, un homme a fait appel à la GRC le 7 mai dernier pour élucider ce mystérieux vol dans un secteur rural.

Les poteaux, qui avaient été empilés soigneusement et gardés à l'extérieur, devaient servir à finir la clôture de la propriété. 

Une enquête a permis aux policiers de rapidement trouver les poteaux de bois dans un cours d’eau voisin. Un groupe de castors s’en était servi pour construire un barrage.

Un ou des castors se sont emparés des poteaux empilés, dont ils se sont ensuite servis pour ériger un barrage , explique Conrad Rickards du détachement de la GRC.

La bonne nouvelle c’est qu’aucun castor ne sera accusé ni porté devant la justice, confirme la GRC.  Qui peut vraiment blâmer ces petits bandits à grandes dents compte tenu du prix du bois à l’heure actuelle? , s'interroge M. Rickards.

La GRC de Porcupine Plain a classé l’affaire et conclu cette affaire typiquement canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !