•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau cycle de conférences pour la communauté RaiseHER

Quatre femmes, dont les deux cofondatrices de RaiseHER au centre de la photo, posent de face.

Talitha McCloskey et Skylar Gerard (au centre de la photo), sont les cofondatrices de la communauté RaiseHER.

Photo : Kelsey Conway Photography

Radio-Canada

La communauté RaiseHER qui encourage le leadership féminin en Saskatchewan vient de lancer une série de conférences virtuelles pour le mois de mai. L’objectif est d’informer les membres de la communauté sur les aides possibles en temps de pandémie.

Le programme des conférences a commencé jeudi dernier, et devrait se dérouler tous les jeudis pendant tout le mois de mai.

Pour la cofondatrice de RaiseHER, Talitha McCloskey, la conférence est importante car elle informe les participants sur la manière de soutenir sans réserve les personnes pendant la période difficile de la pandémie.

En ces temps sans précédent, nous constatons que les femmes et les personnes marginalisées sont touchées par le stress économique et la violence sexiste de manière beaucoup plus importante au cours de l'année dernière, déclare-t-elle.

Avec la COVID-19, toutes les activités en personne que nous avions prévues ont dû être modifiées

Une citation de :Talitha McCloskey et Skylar Gerard, cofondatrices de RaiseHER.

RaiseHER offre du soutien en organisant un certain nombre d'événements tout au long de l'année qui créent des opportunités de réseautage et de mentorat informel.

Un réseau de partage

L’entraide est au coeur de l’activité de RaiseHER. Nous cherchons à partager des histoires, des trucs et des astuces sur la façon dont nous pouvons mieux nous montrer pour les autres et, espérons-le, apprendre quelque chose pour nous-mêmes aussi, explique Talitha McCloskey.

TalithaMcCloskey et Skylar Gerard ont lancé RaiseHER en octobre 2019, après avoir remarqué un besoin de mentorat et de communauté pour elles-mêmes, leurs amis et leurs collègues de travail. Elles ont remarqué que les femmes occupant des fonctions professionnelles n'avaient pas le type de soutien dont elles avaient besoin pour vivre pleinement leur vie.

Skylar et moi avons uni nos efforts et créé cette communauté de femmes, d'hommes et de personnes non binaires qui se soutiennent mutuellement, indique Mme McCloskey.

Avec les informations d'Adeoluwa Atayero

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !