•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passage en zone rouge : c'est l'Estrie qui a alerté Québec

Une porte d'accès vers une zone plus dangereuse d'un hôpital.

La hausse des cas, mais aussi des hospitalisations ont poussé la santé publique de l'Estrie a faire pression que la région passe au rouge.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le directeur régional de santé publique, Alain Poirier, a fortement insisté pour que l'Estrie passe rapidement en zone rouge. C'est ce qui a poussé Québec à prendre cette décision dès vendredi dernier.

La décision est gouvernementale, mais elle vient de nous, c'est notre recommandation. On connaissait le nombre de cas, et on savait que, depuis trois ou quatre jours, le risque augmentait.

Une citation de :Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

J'ai eu une discussion avec le Dr Arruda dès vendredi. Malheureusement, avec la progression de la transmission, on ne pouvait plus résister aux faits. Cette fameuse courbe nous a emmenés pendant presque un mois près de la zone rouge, puis finalement, la semaine dernière, nous étions franchement rouges. Pas seulement pour les cas, mais on a augmenté nos hospitalisations, nos éclosions, ajoute le Dr Poirier.

Celui-ci souligne également que la décision devait être prise le plus rapidement possible, sans quoi il aurait fallu attendre jusqu'au début de la semaine pour faire l'annonce des nouvelles mesures, qui ne seraient entrées en vigueur que jeudi ou vendredi.

Le rouge pour tous

Les préfets des MRC Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska, Patrick Melchior et Paul Sarrazin, sont vivement déçus de la décision de la santé publique de faire passer toute l'Estrie en zone rouge. Ils ont même demandé un retour au palier orange pour leurs deux MRC, lundi.

Dans leur lettre, les deux hommes demandent formellement au directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, de reconnaître les efforts de la population de la sous-région ouest de l'Estrie. Ils ont aussi acheminé une copie de la requête au directeur régional de santé publique.

Questionné à ce sujet en conférence de presse, Dr Alain Poirier a indiqué qu'il n'est pas de son ressort de rendre une telle décision. De plus, il affirme que la Direction nationale de santé publique n'a pas l'intention de revenir sur sa méthode de division des territoires.

La façon de faire en ce moment, pour tout le Québec, c'est d'avoir une seule couleur pour une région. Ce n'est pas à moi de porter ce genre d'enjeu à la santé publique. On peut à l'occasion introduire de nouveaux sujets à la table nationale, mais aux dernières nouvelles, ce n'était pas prévu d'en discuter.

Une citation de :Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Des efforts bafoués

Mercredi, les RLS de la Pommeraie et de la Haute-Yamaska recensaient respectivement zéro et deux nouveaux cas confirmés de COVID-19. À l'échelle de l'Estrie, 39 cas ont été enregistrés.

Les données très favorables ainsi que le passage imminent de la Montérégie en zone orange doivent être pris en considération pour un retour rapide des deux MRC en zone orange, pour le plus grand bonheur des restaurateurs, des propriétaires de salles d’entraînement et de bars, des étudiants et de l’ensemble de la population, peut-on lire dans le communiqué diffusé par les MRC de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska.

Paul Sarrazin, préfet de la MRC Haute-Yamaska et maire de Sainte-Cécile-de-Milton

Paul Sarrazin, préfet de la MRC de la Haute-Yamaska et maire de Sainte-Cécile-de-Milton (archives)

Photo : Radio-Canada

Messieurs Sarrazin et Melchior craignent que la décision de la santé publique envoie le mauvais message à la population de ces secteurs.

Il est remarquable de voir à quel point la population, les commerçants et les entreprises respectent les consignes de sécurité. Les données récentes démontrent que la situation dans Brome-Missisquoi et la Haute-Yamaska est calme et rassurante. Je tiens à féliciter tous les gens pour leurs efforts, a déclaré le préfet de la MRC Brome-Missisquoi, Patrick Melchior.

Je demande à tous nos concitoyennes et concitoyens de maintenir leurs efforts de distanciation sociale, de continuer à porter leur couvre-visage et de continuer à éviter les rassemblements.

Une citation de :Paul Sarrazin, préfet de la MRC de la Haute-Yamaska

Le directeur régional de santé publique a lui aussi tenu à saluer les efforts de la population de ces deux MRC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !