•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin des restaurants sur l’Esplanade Riel

Une affiche montre que le local commercial sur le pont piétonnier est à louer.

La Ville n'a reçu aucune proposition de restaurateur pour le local commercial de l'Esplanade Riel.

Photo : Radio-Canada / Megan Goddard

Radio-Canada

Il n’y aura plus de restaurant sur l’Esplanade Riel. Les deux propositions retenues par la Ville de Winnipeg pour redonner vie à cet espace commercial proviennent de deux organismes qui soumettent des concepts à usage multidisciplinaire bien loin de la restauration.

À la suite d’un appel d'offres, deux projets ont été retenus pour occuper le local panoramique situé au centre du pont piétonnier qui relie La Fourche au quartier de Saint-Boniface à Winnipeg.

L’un des projets provient de Manitoba Technology Accelerator, un organisme de commercialisation technologique. L’autre a été soumis par la Division scolaire Seven Oaks en collaboration avec d’autres partenaires, dont des organismes sociaux dédiés aux jeunes et aux Autochtones.

Le directeur général de Manitoba Technology Accelerator, Marshall Ring, affirme que la proposition de son organisme prévoit que le bâtiment devienne un siège social et un centre d'innovation, de réseautage et d'événements.

Nous avons un partenariat avec Bell MTS pour installer des affiches numériques sur le dessus et à l’extérieur du bâtiment, note-t-il.

De plus, poursuit Marshall Ring, il y aura un réseau wi-fi gratuit et des bornes de recharge pour téléphones.

L’organisme propose un investissement d'environ 250 000 $ en rénovations, ainsi que la création d'un temple de la renommée de la commercialisation des technologies, qui serait ouvert au public.

Le plan proposé par le groupe représenté par la Division scolaire Seven Oaks ne fournit pas de chiffre précis quant à d’éventuels investissements. Selon le directeur général de la division scolaire, l’espace deviendrait le lieu d'implantation d’entreprises sociales.

Ça serait dommage que ça ne soit qu’un bureau. Ce bâtiment est un symbole de Winnipeg, et on veut qu’il représente le pont entre les cultures et entre les jeunes et les occasions de développement, ainsi qu’un lieu pour le public, fait-il valoir.

Le président d’Entreprises Riel, Normand Gousseau, suit ce projet de près depuis ses tous débuts. Il croit que la soumission gagnante devrait inclure des composantes représentant le patrimoine culturel de Saint-Boniface.

L’idée derrière ce pont-là et ce que ça voulait dire pour la francophonie, c'est important. Ça exige que l’industrie privée arrive à la table et propose des projets.

Une citation de :Normand Gousseau, directeur général d'Entreprises Riel

La construction de l’Esplanade Riel visait notamment à lier plus étroitement Saint-Boniface, le quartier français de Winnipeg, au centre-ville.

Depuis 2005, trois restaurateurs ayant loué cet espace ont été contraints de fermer leurs portes. Ils ont tous pointé publiquement des coûts d'exploitation élevés et une belle saison trop courte.

Le dernier locataire, le chef du restaurant Mon ami Louis, Luc Jean, a  déclaré en mars que les coûts d'exploitation trop élevés et une saison de vente limitée ont entraîné la fermeture du restaurant l'an dernier.

L’administration de la Ville de Winnipeg évalue actuellement les propositions et fera une recommandation au comité permanent sur la propriété et le développement, dans les mois qui viennent.

Le nouvel occupant doit aménager le local sur le pont en juin 2022.

Avec les informations de Camille Kasisi-Monet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !