•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'appel d'offres pour le nouveau centre de tri de Saguenay est lancé

Des ballots de plastique au centre de tri à Saguenay

Chaque ballot de plastique pèse environ une tonne.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

La Ville de Saguenay est officiellement à la recherche de l’entreprise qui se chargera de la construction de son nouveau centre de tri des matières recyclables à Chicoutimi.

L’appel d’offres, publié lundi, fait état d’un contrat estimé à entre 20 millions de dollars et 30 millions de dollars. Initialement, la Ville avait contracté un règlement d’emprunt de 20 millions de dollars. Elle a cependant dû le bonifier de 18 millions de dollars à la suite de nouvelles évaluations et en raison de la vétusté des équipements de l’actuel centre de tri.

La mairesse Josée Néron et le président de la commission Environnement et développement durable de Saguenay, Simon-Olivier Côté, ont précisé, lors de l’adoption du nouveau règlement en séance du conseil municipal en février, que Québec pourrait assumer près de 90 % de la facture.

L’actuel centre de tri des matières recyclables, situé sur la rue Antonio-Lemaire, sera démoli. Le terrain appartient déjà à la Ville et les nouvelles infrastructures seront construites au même endroit.

La gestion des installations a été confiée une entreprise de Lévis, VIA, pour une période de dix ans, à la suite du retrait de l’entreprise Papier MD en 2019.

La date butoir pour le dépôt des soumissions pour la construction du centre de tri a été fixée au 9 juin.

En raison de divers accords de libre-échange, la Ville n’est pas tenue d’octroyer le contrat à une entreprise de la région. La Ville de Saguenay ne s’engage à accepter ni la plus basse, ni aucune des soumissions reçues, et n’encourra aucune obligation quelconque envers le ou les soumissionnaires, peut-on lire dans l'appel d'offres.

18 000 tonnes

Environ 18 000 tonnes de matières recyclables sont générées à Saguenay chaque année. La mairesse Néron a déjà fait savoir que la construction d’infrastructures à la fine pointe de la technologie pourrait éventuellement permettre à la Ville de traiter des matières provenant d’autres municipalités, générant ainsi de nouvelles sources de revenus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !