•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gypse s'ajoute aux matériaux rares

Une pile de panneaux de gypse dans une maison en construction.

Les panneaux de gypse sont devenus une denrée rare en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

Radio-Canada

Après les madriers, c’est au tour des panneaux de gypse de se faire extrêmement rares. La situation provoque également une hausse des prix.

L’entrepreneur Michel Leblanc fait tout ce qui est en son pouvoir pour livrer ses projets de construction à temps. Pour y arriver, il doit stocker des produits

C'est comme toute la chaîne d'approvisionnement qui est brisée si on veut , fait-il valoir.

Il explique que des produits autrefois commandés une ou deux semaines à l’avance sont devenus si rares que les commandes doivent maintenant être passées jusqu’à trois mois et demi d’avance.

Dans une quincaillerie de Saint-Fulgence, il ne restait plus que quelques centaines de panneaux de gypse mercredi. Normalement, c'est le genre de commande qui arrive en moins d'une semaine. Le copropriétaire, Fabien Tremblay, a fait savoir qu’il attend une livraison depuis presque un mois et demi.

Pour ce qui est du prix, ces plaques de plâtre se vendaient environ 10 $ auparavant. Maintenant, ils valent un peu plus de 13 $. Pourtant, la marge de profit des commerçants est moindre.

Ça vient que ce n’est pas gérable. C'est ça qui est tannant. Il y a quand même une partie de danger. C'est quasiment comme jouer à la bourse présentement. On va acheter du stock. Il ne faut pas qu'on en manque, mais il ne faut pas qu'on en ait trop , note Fabien Tremblay, copropriétaire du commerce BMR Achille Tremblay et fils.

D'après un reportage de Mireille Chayer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !