•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba crée un congé payé de trois heures pour la vaccination contre la COVID-19

Scott Fielding en gros plan.

Le ministre des Finances du Manitoba, Scott Fielding.

Photo : La Presse canadienne / Mikaela MacKenzie

Radio-Canada

Les travailleurs manitobains pourront bientôt bénéficier d’un congé payé de trois heures afin de leur permettre d’obtenir le vaccin contre la COVID-19, annonce le ministre des Finances, Scott Fielding.

La province propose de modifier le Code des normes d'emploi, afin qu’il permette aux travailleurs de se faire vacciner, a indiqué le ministre lors d’une conférence de presse mardi.

Nous sommes à un point critique dans notre lutte contre la COVID-19 et nous voulons encourager tous les Manitobains à obtenir le vaccin, affirme-t-il.

Nous voulons enlever des obstacles, poursuit-il, en notant qu’il est important que les travailleurs sachent qu’ils peuvent se faire vacciner sans perdre une portion de leur salaire.

Le ministre note qu’un travailleur pourra demander plus de temps s’il se trouve loin d’un centre de vaccination. Les travailleurs pourront aussi toucher leur salaire s’ils souffrent d’effets secondaires du vaccin qui les empêchent de travailler.

Nous cherchons à équilibrer les droits des entreprises et des travailleurs, indique Scott Fielding, qui note que les entreprises pourront effectuer une vérification raisonnable pour s’assurer que leurs employés vont se faire vacciner.

Cependant, ils n’auront pas le droit de réclamer une note de médecin, afin de ne pas imposer un fardeau supplémentaire au système de soins de santé pendant la pandémie.

Nous avons entendu dire que la plupart des employeurs offrent [un congé pour la vaccination] volontairement, ajoute M. Fielding.

Les changements proposés permettront aux travailleurs de prendre un congé de trois heures pour chaque dose de vaccin contre la COVID-19.

Il note que les changements permettront aussi au Manitoba de s’aligner avec d’autres provinces de l’Ouest.

Mardi, la province a annoncé que les Manitobains de 24 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner dans un supercentre ou dans un centre temporaire. Les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna y seront administrés.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a renchéri lors de la période des questions à l’Assemblée législative, déclarant que  tous les Manitobains de 18 ans et plus seront admissibles au vaccin contre la COVID-19 à compter de mercredi.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !