•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une banque alimentaire de Wetaskiwin veut aider sans porter atteinte à la dignité

La porte d'entrée de la banque alimentaire Rock Soup.

Le projet Rock Soup s’inspire d’un conte traditionnel européen, connu sous le nom de la Soupe de pierre, dans lequel les gens qui ont peu de moyens arrivent à s’en sortir quand chaque habitant d’une ville contribue un peu de nourriture permettant un copieux festin pour tous.

Photo : Rock Soup Greenhouse and Food Bank/Facebook

Radio-Canada

Une nouvelle banque alimentaire de la municipalité de Wetaskiwin, au sud d’Edmonton, se donne pour mission d’aider les personnes dans le besoin sans qu’elles aient à demander de l’aide.

Nous voulions que l'espace ne soit pas intimidant, explique Craig Haavaldsen, cofondateur et directeur général de la banque alimentaire Rock Soup.

Par souci de dignité, il croit qu’un soutien devrait venir naturellement aux personnes qui traversent des moments difficiles.

Avoir à demander de l’aide dans une période difficile, je trouve que c’est beaucoup trop.

Une citation de :Craig Haavaldsen, cofondateur et directeur général, banque alimentaire Rock Soup

La banque alimentaire Rock Soup n’a pas de processus d’admission pour ses clients. Elle fonctionne selon un concept d’épicerie sans frais.

En plus de la nourriture, les personnes dans le besoin y trouvent des produits de première nécessité comme des produits hygiéniques, des couches et du déodorant.

Une serre de 371 mètres carrés (4000 pi2) permet à l’entreprise de cultiver des produits selon le nouveau Guide alimentaire canadien ainsi que des médicaments traditionnels et des baies utilisés lors des cérémonies des Premières Nations.

L'intérieur d'une banque alimentaire.

La nourriture offerte provient de dons et de ce qui est cultivé en serre.

Photo : Rock Soup Greenhouse and Garden/Facebook

Une hutte à sudation communautaire y sera également créée, selon Craig Haavaldsen, qui explique que cette initiative ne se limite pas seulement à l'accès à la nourriture, mais mise aussi sur l'importance de l’esprit communautaire.

Je suis reconnaissant pour les quelque 80 bénévoles que nous avons ici, car sans cette communauté que nous avons construite, rien de tout cela n’aurait été possible, ajoute-t-il.

La banque alimentaire est toujours dans le processus de demande du statut d'organisme de bienfaisance. Elle fonctionne pour l’instant grâce à des dons et à divers partenariats. Une vente aux enchères en ligne de pièces d’art, notamment, permet également de collecter des fonds.

Selon son directeur général, la banque alimentaire a donné environ 1000 tonnes de nourriture à 5000 personnes depuis son ouverture à la fin 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !