•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un travailleur en isolement déplore qu'il n'a pas pu voter aux élections municipales

René Doiron

René Doiron s'est découragé et il n'a tout simplement pas voté à l'élection municipale.

Photo : Radio-Canada / René Landry

René Doiron est en isolement complet dans sa résidence de Caraquet, conformément aux règles de la santé publique pour empêcher la propagation de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick.

Lundi, il voulait tout de même exercer son droit de vote lors des élections municipales, mais il a trouvé qu'il y avait trop d'embûches. Il s'est découragé et il n'a tout simplement pas voté.

L'entrée d'un bureau de vote.

L'entrée d'un bureau de vote.

Photo : CBC

Il fallait que j'envoie quelqu'un à Tracadie chercher un formulaire et revenir me l'apporter à la maison, raconte-t-il. Je devais le remplir et la personne retournait à Tracadie ramener le formulaire. Ils allaient lui donner le bulletin de vote. La personne venait me l'apporter, que je remplisse le bulletin de vote et que la personne le rapportait à Tracadie.

Je n'ai simplement pas voté parce que c'était un long processus pour moi.

Une citation de :René Doiron, de Caraquet
René Doiron

René Doiron

Photo : Radio-Canada / René Landry

Il mentionne qu'une autre option lui a été présentée.

On m'a suggéré d'imprimer le formulaire et le remplir, poursuit-il. Ça aurait sauvé le premier déplacement d'aller chercher le formulaire. Mais il fallait quand même qu'une personne apporte le formulaire à Tracadie, me ramène le bulletin de vote et retourne à Tracadie avec mon vote.

Il explique qu'il ne fait pas partie d'une grande famille, que ses amis travaillaient et que ceux-ci auraient pu perdre beaucoup de temps dans ces allers-retours entre Caraquet et Tracadie.

Le téléphone, « dernier recours »

Moi voisin m'a informé qu'il y aurait eu une option de voter par téléphone, dit-il. Mais, la dame au téléphone ne m'a jamais proposé cette option-là du tout. Je lui ai même dit que je trouvais ça long comme processus. J'ai juste abandonné.

À Élection Nouveau-Brunswick, une porte-parole, Karine Pitre, mentionne que c'est malheureux si une personne n'a pas eu l'opportunité de voter.

Par contre, l'information qu'on a de notre côté c'est que l'option du vote par téléphone, qui est l'option de dernier recours, a été communiquée à toutes les personnes qui ont contacté le bureau du directeur de scrutin et qui n'avaient pas d'autres options valides, explique-t-elle. Dans les circonstances pour le monsieur en question, ce n'est vraiment pas possible pour moi d'en discuter puisque je n'ai pas accès à cette discussion téléphonique.

bannière élections municipales nouveau-brunswick 2021

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !