•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier festival pour célébrer et découvrir l’histoire de Montréal

Du 14 au 16 mai, le premier festival d’histoire de Montréal se déroulera dans plusieurs musées de la ville.

Photo en noir et blanc de la façade et du dôme de l'édifice.

Vue du marché Bonsecours, au cœur de l'histoire de la ville, dans le Vieux-Montréal, en août 1945.

Photo : BAnQ / Fonds Conrad Poirier

Radio-Canada

Du 14 au 16 mai, le premier festival d’histoire de Montréal se déroulera dans plusieurs musées de la ville. Une trentaine d’activités seront offertes au public afin de mettre en valeur le riche passé de la métropole québécoise.

Les 14 musées d’histoire de Montréal se sont regroupés, en collaboration avec des organismes liés à l’histoire et au patrimoine, pour organiser ce festival qui se veut festif et rassembleur. Le tout sera présenté en formule hybride, en personne et virtuellement.

Quelques-uns des musées participants sont le Château Dufresne, l’Écomusée du fier monde, la Maison Saint-Gabriel, le Musée de l’holocauste et le Musée Pointe-à-Callière.

Mettre en valeur les musées d’histoire

C’est en 2014 que l’idée d’un tel festival a germé. L’éditrice Sophie Imbeault a proposé aux 14 musées de célébrer l’histoire en s’inspirant des Rendez-vous de l’histoire de la ville de Blois [une ville du Centre-Ouest de la France]. Montréal, c’est une ville d’histoire et qui a des couches d’identité. On s’est donc dit qu’on pourrait avoir notre rendez-vous qu’on a appelé festival. Montréal est une ville de festivals et on voulait l’accès sur l’expérience de l’histoire, raconte Jean-François Leclerc, historien et consultant pour la programmation de ce festival, à Catherine Richer, chroniqueuse culturelle au 15-18.

L’objectif est de mettre en valeur l’histoire de façon aussi vivante qu’authentique et de faire connaître les différents musées montréalais qui présentent l’histoire toute l’année.

Une première tentative a eu lieu en 2017 lors du 375e anniversaire de Montréal. Il y a eu le Off festival, qui était une initiative du regroupement des musées d’histoire, pour injecter de l’histoire dans les festivités très ludiques du 375e. L’idée a cheminé et on a fini par convaincre tout le monde, précise Jean-François Leclerc.

Quelques sujets plus controversés seront aussi abordés, dont le déboulonnage de statues. On va aller chercher cet aspect un peu plus polémique de l’histoire quand c’est possible. On va avoir une activité qui va aborder les controverses qu’on a eues au niveau des monuments et de l’histoire, ajoute Jean-François Leclerc.

On va aussi parler de l’africanité et des lieux importants pour les personnes d’origine africaine. L’Afromusée présentera une carte de ces endroits.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !