•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confrontation entre manifestants antimasques et policiers en cour à Edmundston

Des policiers et des résidents dans un couloir devant des ascenseurs.

Des manifestants se font diriger vers la porte de sortie au palais de justice d'Edmundston le 11 mai 2021.

Photo : Radio-Canada / Jessica Savoie

Environ une vingtaine de manifestants opposés aux mesures sanitaires contre la COVID-19 se sont présentés en cour provinciale à Edmundston mardi afin de contester des constats d'infraction reçus au cours des dernières semaines.

Ils auraient pu répondre par téléphone, mais ils ont plutôt décidé de se présenter au tribunal. Ils sont arrivés en groupe par les escaliers et les ascenseurs qui mènent au deuxième étage du palais de justice d'Edmundston.

À leur arrivée, ils se sont dits indignés de devoir répondre à des infractions aux consignes sanitaires par téléphone et ils ont cherché à se présenter en personne devant la juge Nicole Angers.

Les manifestants ne portaient pas de masques et ne respectaient pas les mesures de distanciation physique.

Des gens dans un couloir devant des ascenseurs.

Une vingtaine de manifestants tentent d'entrer au palais de justice d'Edmundston le 11 mai 2021.

Photo : Radio-Canada / Jessica Savoie

Des policiers ont tenté de calmer la foule mécontente et ont demandé aux manifestants de se munir d’un masque et de respecter les consignes de distanciation physique.

Après un refus catégorique des manifestants et une agitation grandissante dans leurs rangs, les agents de la paix leur ont demandé de se diriger vers la sortie.

Alors qu’on tentait de déplacer la foule vers les escaliers, une altercation entre une manifestante et un policier a éclaté. Le policier tentait de conduire la dame vers la porte.

Des gens et des policiers devant des ascenseurs.

Des policiers tentent de diriger les manifestants vers la sortie.

Photo : Radio-Canada / Bernard Lebel

Après des cris de part et d’autre, l’ensemble des manifestants a fini par quitter le palais de justice pour se diriger dans la rue de l’Église, à la sortie du bâtiment. Ils étaient escortés par une dizaine de policiers.

Quelques minutes plus tard, une seconde altercation a eu lieu à l’extérieur. Selon l’inspecteur Steve Robinson, une femme a été arrêtée sur place, car elle aurait poussé un agent.

Pendant ce temps, dans la salle d’audience, la juge Nicole Angers effectuait plusieurs appels afin de communiquer avec la vingtaine de manifestants qui devaient répondre aux infractions par téléphone.

Presque aucun d’entre eux n’a répondu à ses appels.

Trois manifestants ont plaidé non coupables par téléphone, tandis qu’une douzaine d’autres ont été reconnus coupables puisqu’ils n’ont pas répondu aux multiples appels de la juge.

Au total, 31 infractions pour non-respect des consignes sanitaires ont été données à près de 20 personnes pour des événements qui ont eu lieu à Edmundston, à Saint-Anne-de-Madawaska et à Grand-Sault entre le 4 et le 20 avril 2021.

Trois dates de procès ont été déterminées pour les manifestants qui ont plaidé non coupables. Ces derniers devront se présenter en cour en novembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !