•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alberta : des organisateurs du rodéo de Bowden attendus en cour provinciale

Une dizaine de cavaliers près d'un enclos de bétail.

Les participants au rodéo de Bowden ont défié les mesures de santé publique le week-end du 1er mai.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des organisateurs d’un rodéo anti-restrictions qui a eu lieu près de Bowden en Alberta au début mai font face à des accusations d’avoir enfreint la loi albertaine sur la santé publique.

Deux personnes devront se présenter devant les tribunaux après avoir pris part à l'organisation d'un événement illégal dans le centre de l'Alberta.

Mardi, Ty Northcott a publié sur sa page Facebook que lundi, les autorités lui avaient remis des documents lui ordonnant de se présenter devant la Cour provinciale pour son rôle dans l'organisation du rodéo contre les fermetures.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a confirmé cette information, affirmant qu’une autre personne impliquée, Gail Northcott, a elle aussi reçu des documents similaires de la police au nom de Services de santé Alberta.

Les deux organisateurs sont attendus devant la cour provinciale de Red Deer le 17 mai prochain.

Ils sont accusés d'une violation de l'article 73 (1) de la loi sur la santé publique. L’événement, qui s’est tenu sur des terres privées le 1 er et le 2 mai dernier, a attiré une centaine de participants qui pour la plupart ne portaient pas de masque.

Des participants ont alors déclaré que la pandémie est une arnaque et la COVID-19 une grippe sans gravité.

Le rodéo s'est attiré les foudres du premier ministre albertain, Jason Kenney, qui a fait part de son irritation quant au comportement égoïste des participants. Il a aussi fait savoir que l'événement illégal ne reflétait pas les valeurs albertaines.

Robb Stuart, le maire de Bowden a, pour sa part, déclaré que les personnes ayant fait fi des restrictions sanitaires lors du rodéo à l'extérieur de sa ville devaient être tenues responsables.

Aucune autre accusation liée au rodéo n'est envisagée pour l'instant, note toutefois Kelly Chantelle, agente de liaison avec les médias de la GRC.

Lors de son bilan de lundi, l'Alberta comptait 25 438 cas actifs d'infection au SRAS-CoV-2, soit le taux de cas actifs par habitant le plus élevé de toutes les provinces et de tous les territoires du Canada. Ce bilan aussi signalé 1597 nouvelles infections et sept décès supplémentaires dus à la COVID-19. En tout, 690 personnes sont actuellement hospitalisées en Alberta, dont 158 aux soins intensifs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !