•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta cesse de donner le vaccin d'AstraZeneca en première dose

Une main gantée tient une fiole du précieux vaccin.

L'Alberta cesse de donner le vaccin d'AstraZeneca en première dose.

Photo : Getty Images / LUIS ACOSTA

Stéphanie Rousseau

L’Alberta arrête l’administration du vaccin AstraZeneca-Oxford contre la COVID-19 en invoquant une diminution des doses disponibles.

La médecin hygiéniste en chef Deena Hinshaw a indiqué sur Twitter que la province avait administré environ 255 000 premières doses et 2200 doses de rappel du vaccin d’AstraZeneca-Oxford aux Albertains de plus de 40 ans.

Cependant, compte tenu des problèmes d'approvisionnement mondiaux, nous ne savons pas quand nous obtiendrons un approvisionnement supplémentaire, a indiqué la médecin hygiéniste en chef.

C’est la raison pour laquelle nous prenons la décision prudente de conserver les 8000 doses restantes [du vaccin d'AstraZeneca-Oxford] pour ceux qui ont une contre-indication à recevoir un vaccin à messager ARN, ou pour l'offrir en deuxième dose, a ajouté la Dre Hinshaw.

La province n’a pas encore indiqué si certains Albertains qui ont reçu le vaccin AstraZeneca-Oxford en première dose allaient recevoir un vaccin Pfizer-BioNtech ou Moderna en deuxième dose.

Nous examinons les données émergentes en provenance du Royaume-Uni et d’ailleurs à l’instant même pour décider de la meilleure voie à suivre, a déclaré la Dre Deena Hinshaw.

L’Alberta doit recevoir plus de 236 000 doses des vaccins Pfizer et Moderna cette semaine, selon un porte-parole du ministère de la Santé.

En plus des personnes de 40 ans et plus, l’Alberta a aussi offert le vaccin d’AstraZeneca-Oxford aux personnes âgées de 30 ans et plus qui vivent à Banff et dans la municipalité régionale de Wood Buffalo pour réduire le nombre de cas élevés de la COVID-19 dans ces régions.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !