•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vol de données à La Place 0-5 : un casse-tête pour les gestionnaires

Un enfant de dos joue avec des blocs dans une garderie.

Des milliers d'enfants sont en attente d'une place en garderie. L'octroi des places au Québec se fait par le guichet unique La Place 0-5.

Photo : Pixabay / LRCL

Radio-Canada

Quelque 5000 familles en province ont été victimes d’un vol de données personnelles sur le guichet unique La Place 0-5 la fin de semaine dernière. Si les gestionnaires de centres de la petite enfance (CPE) s’attendent à ce que les parents soient inquiets, ils constatent également que cette fuite survient à un bien mauvais moment.

L’accès au site web de La Place 0-5, porte d’entrée provinciale pour obtenir une place dans un service de garde, est suspendu en raison de cette intrusion dans la base de données de la Coopérative Enfance Famille, qui le gère. On n’avait vraiment pas besoin de ça en ce moment, lance spontanément Hélène Blanchet, directrice du CPE L’Éveil des chérubins de Rimouski.

Le CPE L'Éveil des chérubins à Rimouski.

Le CPE L'Éveil des chérubins à Rimouski déplore les événements (archives).

Photo : Radio-Canada

Cette période-ci de l’année est en effet cruciale pour les gestionnaires de CPE, puisqu’ils en sont à former les prochains groupes qui profiteront de leurs installations. Ils ont besoin, pour ce faire, d'accéder au portail.

On est dans les appels pour les enfants qui vont faire une entrée progressive vers fin août, début septembre. […] Ça nous cause un petit problème, mentionne Mme Blanchet, ajoutant que des besoins sporadiques doivent aussi être comblés.

Des enfants jouent avec des blocs en mousse.

La fuite de données pourrait entraîner des retards dans la planification de la prochaine année dans les CPE (archives).

Photo : iStock

Cette situation est susceptible, si elle se prolonge, de créer des délais et d’ajouter de l’incertitude pour les parents. La directrice du CPE L’Éveil des chérubins espère donc un retour rapide et sécuritaire du portail.

On va souhaiter que le rang des parents sur La Place 0-5 sera conservé.

Une citation de :Hélène Blanchet, directrice du CPE L’Éveil des chérubins de Rimouski

Une situation préoccupante

Odette Lavigne est directrice générale du Regroupement des CPE de la Côte-Nord. Elle est aussi personnellement inscrite à La Place 0-5. Elle partage donc les appréhensions que peuvent vivre certains parents à la suite de la divulgation de cette fuite de données personnelles.

Pour elle, l'une des données compromises par ce vol demeure particulièrement préoccupante : le numéro d'inscription au registre de l'état civil (NIREC), qui figure sur l’acte de naissance d'un nouveau-né. C’est quand même une information précieuse. Chaque enfant en a un, c’est un peu comme un numéro d’assurance sociale. C’est inquiétant de savoir que ce numéro-là est entre les mains d’on ne sait trop qui, fait-elle valoir.

Odette Lavigne et sa fille.

Odette Lavigne et sa fille (archives)

Photo : Odette Lavigne

Hélène Blanchet se désole elle aussi de cette fuite et espère que le guichet unique sera amélioré afin d'éviter qu'un tel problème se reproduise dans l'avenir.

Les parents donnent leurs informations de façon volontaire en espérant avoir une place en service de garde. C’est très attristant de voir ça, commente-t-elle.

Julie Dalpé, directrice du CPE de la Baie, n’avait pas eu vent de familles gaspésiennes concernées par le vol lors de son entretien avec Radio-Canada, mardi matin. Celle qui est aussi présidente du Réseau des services à la petite enfance de l’Est-du-Québec (RESPEQ) est toutefois consciente que les récents événements susciteront de nombreuses questions. Je m’attends à ce qu’on ait un flot d’appels assez important, lance Mme Dalpé.

Au moment d'écrire ces mots, on ignorait toujours si des familles de l'Est-du-Québec étaient concernées par le vol. Julie Dalpé rappelle néanmoins que, statistiquement parlant, peu de familles de la région devraient être concernées.

Des parents déjà mécontents

De nombreux parents vivent actuellement un certain mécontentement en raison du manque de places disponibles en garderie, confirment les gestionnaires qui se sont entretenues avec Radio-Canada. Selon elles, la situation rendue publique mardi matin ne risque pas de les rassurer.

C’est sûr que ça s’ajoute. On dirait que c’est un vrai feuilleton québécois.

Une citation de :Odette Lavigne, directrice générale du Regroupement des CPE de la Côte-Nord

Julie Dalpé note que le guichet unique suscitait de l’indignation chez certains parents gaspésiens bien avant le vol de données personnelles. Sa portée nationale peut en effet favoriser des familles déjà inscrites à La Place 0-5, mais nouvellement établies dans la région, ce qui n’était pas le cas avant sa création.

Déjà, les parents, dans les dernières semaines, avaient une perte de confiance et se posaient des questions sur la façon dont fonctionne La Place 0-5. Avec ce qui vient de nous tomber dessus, j’ai l’impression qu’il y en a plusieurs qui vont monter aux barricades, mentionne Mme Dalpé.

Une femme debout derrière une tribune avec en arrière-plan le ministre de la Famille.

La directrice du CPE de la Baie, Julie Dalpé, photographiée lors de l'annonce de l'agrandissement du CPE, en octobre 2019 (archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Les parents dont les données ont été subtilisées seront contactés par la Coopérative Enfance Famille. Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, en fait d’ailleurs partie.

Plus de 51 000 enfants étaient inscrits à La Place 0-5 en date du 31 décembre 2020. Une enquête est en cours afin de faire la lumière sur les événements.

 Un texte de Roxanne Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !