•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’anthropologue Serge Bouchard s'est éteint à 73 ans

L'anthropologue et auteur Serge Bouchard.

L'anthropologue et auteur Serge Bouchard

Photo : Pedro Ruiz

Radio-Canada

Les hommages abondent à l'endroit de l’anthropologue, auteur et animateur Serge Bouchard, décédé mardi à l’âge de 73 ans. Passionné par les Premières Nations et la nordicité, Serge Bouchard a animé des émissions phares de la radio de Radio-Canada telles que De remarquables oubliés, Une épinette noire nommée Diesel et Les chemins de travers.

Anthropologue, il a étudié, entre autres, la vie des chasseurs innus du Labrador et réalisé des études de terrain sur la Côte-Nord, au Nunavik, à la baie James et au Yukon.

Né à Montréal en 1947, Serge Bouchard a obtenu en 1973 sa maîtrise à l’Université Laval avec un mémoire portant sur le savoir des chasseurs innus du Labrador.

Il fait ensuite une thèse de doctorat à l’Université McGill (1980) sur la vie des camionneurs. Sa fascination pour les camions lui était venue de son père et de son grand-père, qui en conduisaient. Et pour comprendre la motivation des camionneurs, Serge Bouchard n'a pas hésité à voyager avec eux, sur la route.

Habile communicateur, il travaillera auprès de plusieurs organisations à titre d’anthropologue consultant en gestion.

À partir des années 1990, on le voit de plus en plus à la télévision, où il fait part de ses réflexions sur plusieurs thèmes philosophiques ou d’actualité.

En 1999, dans le cadre de l’émission La vie d’artiste, la réalisatrice Marie-Claude Dionne lui demande : Sommes-nous libres?

Pas du tout, répond-il sans hésitation, ajoutant que les êtres humains sont d'abord et avant tout des êtres sociaux, soumis à quantité de contraintes.

Un être humain n’est rien seul. Il est donc la somme de ce qu’il va apprendre. Il va être heureux dans une certaine intégration, dans une certaine stabilité. Donc, c’est une relative aliénation.

Une citation de :Serge Bouchard, à l'émission La vie d'artiste, Radio-Canada, 1999

Une grande voix à Radio-Canada

Serge Bouchard était une présence familière, une grande voix d’ICI Première dont le départ soudain nous attriste profondément et laisse un grand vide, a écrit Michel Bissonnette, vice-président principal de Radio-Canada, par voie de communiqué.

À l’heure où l’on réalise un juste devoir de mémoire envers les peuples autochtones, il a été, à cet égard, un infatigable précurseur, dit encore M. Bissonnette.

Pendant presque 30 ans, Serge Bouchard a parlé aux auditeurs et aux téléspectateurs de Radio-Canada.

Depuis quelques années, il coanimait en compagnie de Jean-Philippe Pleau l'émission de radio C'est fou. L'émission était en pause depuis quatre semaines parce que M. Bouchard éprouvait des ennuis de santé.

Sa bienveillance a marqué son œuvre, a marqué les Innus et les camionneurs auxquels il s’est intéressé tout au long de sa carrière, a affirmé, mardi, Jean-Philippe Pleau.

Au micro de Pénélope McQuade, M. Pleau a décrit le départ de son ami comme très difficile.

On encaisse le choc. Je me fais à l'idée, ce n'est pas une mince affaire. Je lui ai parlé encore hier soir...

Serge disait souvent que ce qui est important dans la mort, c’est de cultiver la présence dans l’absence. C'est ce que je vais m'apprêter à faire dès maintenant.

Une citation de :Jean-Philippe Pleau
Serge Bouchard en studio derrière un micro.

L'anthropologue Serge Bouchard animait des émissions à la radio de Radio-Canada depuis 1994.

Photo : Radio-Canada

Un apport inestimable

Les hommages à l'endroit de Serge Bouchard ont été nombreux sur la scène politique.

La ministre de la Culture, Nathalie Roy, a témoigné de sa grande tristesse après la perte d'un grand anthropologue et écrivain. Elle a offert ses condoléances à la famille et aux proches de Serge Bouchard. Le premier ministre François Legault a fait de même.

Le Québec perd quelqu’un qui a analysé la société sous toutes ses coutures. Il était capable de parler de choses simples, tout en nous apprenant beaucoup.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Sur Twitter, Justin Trudeau a déclaré qu'un grand penseur québécois venait de nous quitter trop tôt, qualifiant Serge Bouchard d'homme d'une grande sagesse et d'une intelligence remarquable.

Également sur Twitter, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, n'a pas caché sa tristesse.

J'envoie mes plus sincères sympathies à ses proches. Moi-même anthropologue de formation, j'ai pu constater de près l'apport de M. Bouchard au savoir québécois. Un grand intellectuel nous quitte, a-t-elle publié.

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, a de son côté déclaré que nous perdons un grand anthropologue, un auteur et un animateur chevronné.

L’ancien chef du Parti québécois Jean-François Lisée a déclaré que l'anthropologue était un conteur hors pair et qu’il avait une connaissance fine de notre histoire.

Mort de l'animateur et auteur Serge Bouchard

Un allié pour les Innus

Pour Michèle Audette, qui a présidé l’Association des femmes autochtones du Québec puis, par la suite, celle représentant les femmes du Canada, Serge Bouchard a su faire le lien entre les Blancs et les Premières Nations, particulièrement les Innus.

Ça va l'amener à [être] un de nos grands alliés pour dire : "Les Innus ont toujours été là, ou les Nations ont toujours été là, et regardez leur beauté!" Et ça, pour moi, c'est rare.

Une citation de :Michèle Audette

C'est d'ailleurs auprès des Innus d'Ekuanitshit, dans la région de Mingan, que Serge Bouchard effectue ses premiers terrains de recherches dans les années 1970.

Une année de deuil

J'ai 73 ans, je me suis usé, j'ai vécu, et à un moment donné, je vais mourir. Et puis je suis vieux. Je déteste qu'on me dise que je suis jeune. Je vais avoir bientôt 75 ans, et 75 ans sur Terre, c'est un bon morceau de temps. C'est un bon morceau de temps pour des mortels comme nous.

Une citation de :Serge Bouchard, en entrevue avec Danielle Beaudoin de Radio-canada.ca en décembre 2020

Serge Bouchard a écrit une vingtaine d'ouvrages, dont L’homme descend de l’ourse, Mathieu Mestokosho, chasseur innu et C’était au temps des mammouths laineux.

En 2011 et 2014, il a publié Elles ont fait l’Amérique et Ils ont couru l’Amérique, en collaboration avec sa défunte conjointe, Marie-Christine Lévesque.

Mme Lévesque est morte d'une tumeur au cerveau, l'été dernier.

Un café avec Marie, le 23e livre de Serge Bouchard, est un recueil de 70 textes dans lequel il rend hommage à sa compagne.

Serge Bouchard assis sur des rochers, regardant le fleuve en Nouvelle-Écosse, près de Cabot Trail.

Les chemins de travers, 25 juin 2000

Photo : Radio-Canada

La pandémie a été pour l'anthropologue une remarquable leçon d'humilité, comme il le confiait en décembre dernier : Et là, je me retrouve tout seul, comme un petit pois chiche, en train de vieillir avec tous mes maux de corps, avec mon mal de dos, qui m'oblige à être en chaise roulante.

Alors vous me demandez comment ça va? Ça va comme ça peut. Je me débrouille fort bien dans ce deuil extrêmement difficile à vivre. Mais je le vis avec ma fille, qui a 20 ans.

La pandémie nous rappelle des choses élémentaires : la vie et la mort. Qui vit, qui meurt. Et nous l'avons en pleine face.

Une citation de :Serge Bouchard, en décembre 2020

Un ami, un frère

Dans ses émissions, l’animateur faisait part de ses réflexions sur le quotidien, la vie et la société. Remplis de finesse, ses propos faisaient parfois sourire.

Méfiez-vous des gens qui commencent toutes leurs phrases en employant cette expression : "Pour être franc et honnête"; ces gens-là ont quelque chose à cacher, avait lancé Serge Bouchard le 25 mai 1994, à l’émission Lieu commun.

Serge Bouchard.

L'anthropologue Serge Bouchard répond aux questions de l'animateur de Reflets d'un pays, Serge Cossette, le 28 août 1981.

Photo : Radio-Canada

Soixante ans d'amitié unissaient Serge Bouchard au commentateur sportif Claude Mailhot, qui a passé du temps à son chevet cette semaine à l'hôpital.

Ému jusqu'aux larmes au micro de Midi info, mardi, M. Mailhot a dit de Serge Bouchard qu'il avait été comme un frère pour lui.

C'était un homme brillant [...]. Il connaissait l'origine des noms de toutes les villes au Canada et aux États-Unis, et pas seulement les villes autochtones, là, a raconté M. Mailhot, qui dit aussi de Serge Bouchard qu'il était maniaque de sport.

Il discutait de tout et blaguait continuellement.

Une citation de :Claude Mailhot

Tout comme Claude Mailhot, Gilles Duceppe avait connu Serge Bouchard au Collège Mont-Saint-Louis, à Montréal. C'était en 1960, et les deux hommes sont toujours restés amis.

Ses écrits continueront de nous inspirer, a écrit l'ex-chef du Bloc québécois sur Twitter, mardi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !