•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les professeurs du Cégep de Sherbrooke en grève jusqu’à jeudi midi

Un petit drapeau sur lequel est écrit : S'unir, agir, gagner. Des grévistes sont derrière.

Près de 200 professeurs étaient rassemblés devant le Cégep de Sherbrooke mardi midi pour marquer le début de la grève.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Proulx

Radio-Canada

Les professeurs du Cégep de Sherbrooke sont en grève du 11 au 13 mai. Les cours sont suspendus à midi et reprendront 48 heures plus tard.

Organisée par le Syndicat du personnel enseignant du Cégep de Sherbrooke (SPECS-CSN), cette grève vise à faire pression sur le gouvernement afin qu’il réponde aux requêtes des enseignants dans le cadre de la négociation de leur contrat de travail, qui dure depuis plus d’un an.

Les négociations sont au point mort actuellement. On a eu de l’espoir quand François Legault a dit que c’était maintenant que ça se passait, mais malheureusement, selon ce que j’entends, les c’est toujours très lent et difficile, a fait savoir la présidente du SPECS, Julie Dionne.

Augmentation de salaire et meilleure rétention

Les enseignants réclament notamment une augmentation salariale, estimant que les offres actuelles ne sont pas suffisantes.

Pour l’instant, ce qui est sur la table ne permet pas d’atteindre ces objectifs. M. Legault disait 8 %, mais ce n’est vraiment pas ça. En ce moment, une augmentation de 5 % nous est offerte, indique Julie Dionne.

Une réorganisation sur le plan sectoriel est également demandée par le personnel, qui souhaite favoriser la venue de nouveaux enseignants dans les cégeps et leur rétention.

En ce moment on a des problèmes de recrutement importants, nos professeurs en soins infirmiers sont rendus à se remplacer entre eux tellement on n’est plus capables de recruter des gens. Les conditions d’entrée en profession sont trop mauvaises. Il y a les questions salariales qui pèsent dans la balance, mais il y a aussi l’aménagement des tâches et ça, bien ça ne coûte rien, ajoute la présidente.

On faisait des avancées avec la table des patrons de cégeps, ça progressait quand même. Puis il y a eu des mots d’ordre du Conseil du trésor de reculer sur certaines ententes. Et là, ce qu’on entend, c’est qu’il faut que ça se termine d’ici l’été. On est un peu pris.

Une citation de :Julie Dionne, présidente du syndicat du personnel enseignant au Cégep de Sherbrooke
Des macarons rouges sur lesquels est écrit : M. Legault, agissez!

Les professeurs réclament, entre autres, des salaires plus élevés.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Proulx

Report de la fin de session

Cette mesure a d’ailleurs un impact considérable sur la fin de session des étudiants, qui sera repoussée d’une semaine. Un nouveau calendrier scolaire a été publié sur le site web du Cégep de Sherbrooke.

Par ailleurs, la Fédération du personnel professionnel des collèges, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep et la Fédération du personnel de soutien de l'enseignement supérieur seront en grève le 13 mai, ce qui pourrait entraîner l'annulation des cours en après-midi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !