•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les mariages encore dans l’incertitude avec la COVID-19

Une allée menant jusqu'à l'autel de mariage.

Les célébrations des mariages sont encore limitées par les règles sanitaires. (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

La saison des mariages s’annonce, mais les futurs mariés doivent encore composer avec des règles sanitaires très strictes. Les buffets alimentaires et les pistes de danse devront encore attendre la levée des restrictions.

Le plan d’allègement des mesures sanitaires de la Saskatchewan ne rassure pas Amanda Osicki, future mariée. La jeune femme de 36 ans a déjà annulé son mariage trois fois depuis le début de la pandémie. Elle espère le célébrer le 19 juin prochain, mais se dit prête à le déplacer.

C'est frustrant parce que je serai à la veille de la deuxième étape du plan de réouverture qui permettra peut-être d’accueillir plus d’invités, a-t-elle déclaré.

Les banquets en question

La seconde étape du plan de réouverture en Saskatchewan devrait aussi voir l’autorisation de servir à manger et à boire lors des réceptions de mariage.

La chose qui ne me convient pas, ou que je trouve injuste, c'est le fait que nous ne pouvons pas avoir de la nourriture en ce moment, a déclaré Amanda Osicki.

Au cours de la première étape, les restaurants peuvent ouvrir et avoir six personnes par table. Mais je ne peux pas avoir un traiteur réservé, qui a la capacité de servir tout le monde individuellement, soutient la jeune femme.

Un problème de calendrier

Les mesures sanitaires en vigueur et l’allègement qui s’annonce vont aussi entraîner une concurrence entre les mariés. Il n'est pas aussi facile de choisir une nouvelle date et que tout se mette en place. Les personnes et les services ne sont pas disponibles pour les dates ultérieures, explique Amanda Osicki.

D’autres couples envisagent malgré tout de maintenir des mariages en petit comité. Les gens apprécient vraiment le mariage COVID-19 et les petits rassemblements, explique l’organisatrice de mariages, Kelsey Stewart.

L’idée d’un petit mariage en toute intimité semble aussi avoir trouvé ses adeptes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !