•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plutôt que d'être ciblée, la levée des restrictions touchera l'ensemble de la C.-B.

La Dre Bonnie Henry se tient devant un graphique projeté sur un écran.

Même les gens qui ont reçu deux doses de vaccin ne peuvent pas interagir comme ils le faisaient avant la pandémie, explique la Dre Henry. (archives)

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Radio-Canada

Le nombre de cas de COVID-19 demeure trop élevé pour prévoir un assouplissement des mesures restrictives en Colombie-Britannique, mais lorsque le moment sera venu, ce sera pour l'ensemble de la province, indique la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry.

L'imposition de restrictions distinctes pour différentes régions a échoué l’an dernier, dit-elle, parce que les déplacements interrégionaux ont répandu la maladie.

À mesure que le taux de vaccination augmente et que les hospitalisations diminuent, l’ensemble de la population pourra reprendre certaines activités, comme aller dans un restaurant, affirme la Dre Henry.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Ne pas encore baisser la garde

Pour l’heure, même les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin ne peuvent pas interagir comme elles le faisaient avant la pandémie, explique la Dre Henry.

Les vaccins n'assurent pas une protection efficace à 100 % et les personnes immunisées peuvent être infectées à nouveau, compte tenu de la forte transmission communautaire du virus, précise-t-elle. Nous ne sommes pas parvenus au moment où nous pouvons baisser la garde, mais nous y serons dans quelques semaines ou quelques mois.

La médecin hygiéniste en chef incite la population à recevoir le vaccin contre la COVID-19. Depuis mardi, les personnes de plus de 40 ans y sont admissibles.

À ce jour, environ 40 % des Britanno-Colombiens ont reçu au moins une dose de vaccin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !