•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 100 000 alevins à la rescousse des saumons de Big Bar

Le fleuve Fraser, près de Big Bar, en Colombie-Britannique.

En 2019, un glissement de terrain a bloqué la voie aux saumons dans le fleuve Fraser près de Big Bar, à l'ouest de Clinton, en Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Plus de 100 000 alevins seront déversés dans des rivières de la Colombie-Britannique dans l'espoir de rétablir la population de saumons quinnats décimée par un glissement de terrain à Big Bar en 2019.

Environ 25 % d’entre eux deviendront des saumoneaux, le stade juvénile qui précède la migration vers l’océan, selon Pêches et Océans Canada.

Lundi, 13 600 alevins ont été transportés jusqu’à la rivière Morkill dans un réservoir alimenté en oxygène et jetés à l’eau à l’aide de longs tubes.

Ces poissons resteront dans cette rivière pendant une année complète avant de se diriger vers l'océan à l'âge de 2 ans, explique le directeur des programmes biologiques liés au glissement de terrain de Big Bar, Michael Crowe.

Correctif  :

Une version précédente de ce texte affirmait erronément que tous les alevins avaient été déversés dans la rivière Murtle.  Seuls 13 600 alevins ont été jetés à l’eau.

Un saumon est placé dans un filet.

Le déversement d’alevins dans la rivière Murtle s’inscrit dans un plan plus vaste visant à rétablir les populations de saumons qui sont en déclin dans les rivières de la Colombie-Britannique.

Photo : La Presse canadienne

L’opération réjouit la Première Nation Nazko. C’est un événement formidable pour nos membres. La communauté a bon espoir que le saumon reviendra, dit sa chef, Leah Stump.

La perte de centaines de milliers de saumons dans les rivières de la Colombie-Britannique au cours des dernières années a été dévastatrice pour les premiers peuples.

Chaque été, les gens pêchent le saumon et préparent de la nourriture pour l'hiver. Ils le fument et le mettent en conserve. Mais au cours des 15 dernières années, nous avons vu peu de saumons à Nazko, se désole Leah Stump.

En juin 2019, les responsables de Pêches et Océans Canada ont découvert qu'environ 75 000 mètres cubes de roche était tombée dans un canyon du fleuve Fraser, bloquant une route de migration essentielle pour le saumon rouge et le saumon quinnat.

Depuis, de nombreux efforts ont été déployés pour rétablir la population. Le gouvernement fédéral a notamment octroyé 176 millions de dollars pour la construction d’une passe migratoire permanente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !