•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants de travailleurs en rotation admissibles au vaccin à Terre-Neuve-et-Labrador

Une personne manipule une fiole de vaccin.

Santé Canada a autorisé l'administration du vaccin anti-COVID-19 de Pfizer-BioNTech aux jeunes âgés de 12 à 15 ans.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Les personnes de 50 ans et plus à Terre-Neuve-et-Labrador peuvent maintenant obtenir le vaccin anti-COVID-19 des fabricants Pfizer-BioNTech et Moderna, ainsi que les adultes membres du ménage des travailleurs en rotation, des camionneurs et de l'équipage des avions.

Les enfants de ces travailleurs peuvent aussi être vaccinés, mais ils ne sont admissibles qu’au vaccin de Pfizer-BioNTech , et ce, s’ils sont âgés de 12 à 17 ans. Seules les régies de santé de l’est et du centre offrent ces vaccins à ces groupes pour le moment.

Les travailleurs en rotation, qui doivent accepter de fréquents changements aux règles sur l'isolement sanitaire, ont longuement demandé d’être parmi les premiers à être vaccinés. Au début de la pandémie, quand ils devaient s’isoler pendant deux semaines à leur retour, plusieurs d’entre eux disaient qu’ils ne pouvaient pas voir leur famille avant de reprendre l’avion pour aller travailler. Ils disaient aussi être stigmatisés à cause de leur travail en rotation.

La santé publique rappelle aux gens de ne pas prendre un rendez-vous pour un vaccin s’ils éprouvent des symptômes associés à la COVID-19.

Ces personnes peuvent prendre un rendez-vous en ligne si elles habitent dans la région sanitaire de l’est (Nouvelle fenêtre) ou dans la région sanitaire du centre (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

En date de dimanche dernier, 196 226 résidents de la province avaient reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. Cela équivaut à un peu plus de 40 % des personnes admissibles.

Un groupe très important pour la vaccination

Il y a moins d’une semaine, la Dre Janice Fitzgerald, médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador, a expliqué qu’on apportait des retouches au plan de vaccination et elle a indiqué que les jeunes de 12 ans et plus auraient accès à une première dose de vaccin avant la fin de l’année scolaire.

Janice Fitzgerald donne une conférence de presse.

Janice Fitzgerald, médecin hygiéniste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador

Santé Canada venait le jour même de réviser ses règles sur l’administration du vaccin de Pfizer-BioNTech. Le ministère permet qu’il soit offert aux personnes âgées de 12 à 15 ans. L’âge minimal précédent pour recevoir ce vaccin était 16 ans.

Il est très important de vacciner ce groupe d’âge, a souligné la Dre Fitzgerald, mercredi dernier. Les jeunes peuvent assurément propager le virus de la COVID-19 comme on l’a constaté durant la récente éclosion de février dernier, a-t-elle expliqué.

Les autorités médicales provinciales ont annoncé lundi le dépistage de trois nouveaux cas de COVID-19. Elles ont aussi fait état d’un cas présumé dans une école de la côte ouest de Terre-Neuve.

Le choix du moment importe pour la vaccination des jeunes

Les régies de santé de l’est et du centre soulignent que le choix du moment où administrer le vaccin anti-COVID-19 aux jeunes doit tenir compte des autres vaccins qu’ils reçoivent, notamment ceux contre le virus du papillome humain (VPH) et contre l’hépatite B.

Voici les recommandations du Comité consultatif national de l'immunisation :

  • attendre au moins 14 jours après l’administration d’un vaccin pour en administrer un autre contre la COVID-19;
  • attendre au moins 28 jours après l’administration d’une dose de vaccin anti-COVID-19 pour administrer un autre vaccin.

Pour les jeunes de 12 ans et plus :

  • ceux qui reçoivent un vaccin anti-COVID-19 doivent attendre au moins 28 jours avant d’en recevoir un autre, comme celui contre le VPH ou celui contre l’hépatite B;
  • ceux qui reçoivent un vaccin contre le VPH ou contre l’hépatite B ou tout autre vaccin doivent attendre au moins 14 jours avant d’en recevoir un contre la COVID-19.

Pour les jeunes âgés d’au moins 16 ans et qui effectuent un travail essentiel, par exemple dans une épicerie :

  • ceux qui reçoivent un vaccin contre la COVID-19 n’ont pas à attendre au moins 28 jours pour recevoir le vaccin contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche;
  • ceux qui reçoivent le vaccin contre le tétanos, la diphtérie et la coqueluche n’ont pas à attendre au moins 14 jours pour recevoir celui contre la COVID-19.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !