•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents réclament le retour immédiat à T.-N.-L. de la directrice générale du CSFP

Isabelle Côté et Kim Christianson.

Isabelle Côté (à gauche) organise une pétition des parents pour réclamer la retour à Terre-Neuve-et-Labrador de Kim Christianson, la directrice générale du Conseil scolaire francophone provinciale.

Photo : Radio-Canada

Des parents demandent le retour immédiat de la directrice générale du Conseil scolaire francophone provincial (CSFP), qui est en télétravail en Ontario depuis plus d'un an.

Kim Christianson a déménagé en Ontario au début de la pandémie pour être plus près de sa famille.

Mais les 50 signataires d’une pétition lancée samedi s'inquiètent de l’absence de Mme Christianson alors qu’un nouveau rapport indépendant sur la restructuration du gouvernement provincial suggère d’éliminer les commissions scolaires, dont le CSFP, pour réduire les dépenses.

Isabelle Côté, l’organisatrice de la pétition qui a un enfant à l'École des Grands-Vents, à Saint-Jean, croit que les francophones devront s’organiser pour s’assurer de garder nos services en français et qu’elle a des doutes quant à l'habilité d'un leader d'accomplir toutes ces tâches lorsqu'ils sont depuis plus de 14 mois à l'extérieur de la province.

La communauté, la commission scolaire francophone provinciale mérite mieux que ça, affirme Mme Côté, qui ajoute que la grande majorité des signataires de la pétition sont des parents. Il y a actuellement 350 élèves dans les 6 écoles francophones à Terre-Neuve-et-Labrdaor.

Nos enfants et les membres de la communauté francophone ont besoin de quelqu’un qui est présent, qui peut vraiment se battre pour nos droits et pour nos acquis. Et c’est devenu très clair la semaine passée que c’est quelque chose qu'on ne peut pas tenir pour acquis.

Une citation de :Isabelle Côté, organisatrice de la pétition

Le CSFP n’a pas répondu à une demande d’entrevue de Radio-Canada. Mais depuis des mois, son conseil d'administration défend le travail ardu de Mme Christianson et affirme qu’elle remplit toutes ses fonctions en télétravail.

Une situation qui a grandement nui à la crédibilité de la communauté , selon les parents

Dans leur pétition, les parents soutiennent que l’absence de Mme Christianson lors de plusieurs points de presse sur l’éducation en temps de COVID-19 et les récentes dépenses en voyages d’affaires de la directrice générale ont grandement nui à la crédibilité de la communauté francophone en laissant sous silence les besoins des écoles francophones et a par le fait même empêché à de nombreux gros projets de progresser.

C'est pourquoi à nos yeux il est impératif que Mme Christianson revienne le plus rapidement possible à T.-N.-L. Nous demandons au C.A. du CSFP de tout mettre en œuvre afin de s'assurer de son retour dans les plus brefs délais, ou à considérer sérieusement de trouver un.e remplaçant.e à Mme Christianson, écrivent-ils.

Isabelle Côté a indiqué lundi qu’elle n’a pas eu de discussions avec le conseil d’administration du CSFP depuis la création de la pétition. La pétition indique qu'un suivi sur l'avancement de ce dossier sera demandé.

Les parents se mobilisent, dit le président de la FPFTNL

Le président de la Fédération des parents francophones de Terre-Neuve et du Labrador (FPFTNL) a fait part, lundi, des frustrations de ses membres.

Beaucoup de parents sont très frustrés […] c’est un manque de leadership. On se pose des questions. Comment est-ce qu’elle peut gérer les écoles durant la pandémie si elle n’est pas dans la province?

Une citation de :Luc Larouche, président, FPFTNL

Luc Larouche affirme que la FPFTNL et le CSFP continuent de travailler ensemble, mais il encourage les parents à signer la pétition.

Même si on travaille ensemble, on a des fois des différences dans nos mandats. Les parents commencent à se mobiliser et à parler et ils veulent que Mme Christianson retourne dans la province, affirme-t-il. Ultimement, le CA est responsable aux parents des écoles et la DG est responsable au CA. Les membres du CA sont élus par les parents et les membres de la communauté francophone.

Le ministre de l'Éducation demande à Kim Christianson de retourner à Terre-Neuve-et-Labrador depuis septembre 2020. L'opposition réclame aussi qu'elle revienne habiter dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !