•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Sherbrooke autorise la création d’un poste de conseiller de l’habitation

Deux blocs appartements. On voit une affiche indiquant des 11/2 21/2 et 31/2 à louer.

Des appartements à louer sur la rue King, à Sherbrooke. (archives)

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Radio-Canada

Devant la crise du logement à laquelle Sherbrooke fait face, la Ville a approuvé, lundi, la création d’un poste de conseiller aux projets spéciaux pour l’habitation.

On se souvient plus tôt cette année du bilan sur le logement abordable et social avec le taux d'inoccupation très bas. [...] Ça crée une pression sur les gestes, les stratégies, et comment on veut apporter notre contribution du côté de la Ville pour répondre à la question de l’habitation au sens large.

Une citation de :Yves Tremblay, directeur du Service de la planification et de la gestion du territoire

Ce poste permanent, lié au Service de la planification et de la gestion du territoire, permettra notamment d’assurer la gestion de la crise du logement, la gestion des programmes d’habitation sociale et abordable, l’accompagnement que l’on doit faire dans nos démarches avec l’Office municipal d’habitation et les coopératives d’habitation [...] et le développement de la politique d’habitation, a ajouté M. Tremblay.

Une bonne nouvelle

Le conseiller Rémi Demers a conclu que cette résolution représentait une bonne nouvelle pour la Ville.

On a un marché locatif en pleine effervescence, ça c’est le côté intéressant et on peut s’en réjouir, mais l’autre facette, c’est que le logement devient de moins en moins accessible, et il y a des enjeux qui sont énormes.

Une citation de :Rémi Demers, conseiller municipal

La conseillère Évelyne Beaudin a aussi souligné qu’elle approuvait l’embauche, en dénonçant toutefois que la Ville n'ait pas agi plus tôt. Ça me donne l’impression que notre administration a peut-être de la difficulté à évaluer ses capacités [...]. Ça fait deux ans qu’on travaille sur une politique de l’habitation, mais là, on se résout à admettre qu’on n’a rien écrit de concret et que si on veut que ça aboutisse, on va devoir y mettre des ressources.

De son côté, le conseiller Pierre Avard, qui occupe également le rôle de président du Parallèle de l’habitation sociale, a bien accueilli la proposition. Je pense qu’avec une ressource comme ça, on va pouvoir saisir toutes les opportunités qui existent et s’assurer que dans tous les secteurs de la ville, il y ait du logement abordable accessible à la population [...] C’est une excellente nouvelle pour la Ville de Sherbrooke, a-t-il conclu.

L’embauche de ce nouvel employé coûtera un peu plus de 55 000 $ à la Ville de Sherbrooke, en excluant les bénéfices liés à l’emploi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !