•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serge Auray nommé président du comité organisateur des Jeux du Québec de 2024

Skieurs aux Jeux du Québec

Serge Auray sera le président du comité organisateur des Jeux du Québec de 2024. (archives)

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Radio-Canada

Serge Auray sera le président du comité organisateur des Jeux du Québec de 2024, qui se dérouleront à Sherbrooke, a annoncé la Ville lundi lors d'une séance du conseil municipal.

Monsieur Auray est un homme d’affaires bien connu de la région. Vous l’avez peut-être entendu, notamment avec ses produits, pendant la COVID, désinfectants à base de thym, a rappelé le conseiller et président du Comité du sport et du plein air, Vincent Boutin.

M. Auray a également été bénévole lors des Jeux du Québec à Sherbrooke en 1977, président du comité d’obtention des Jeux du Canada à Sherbrooke en 2013, et président du comité de mobilisation pour tenter d'obtenir les Jeux de la Francophonie à Sherbrooke en 2019.

C’est quelqu’un qui a une très grande expérience dans le milieu des affaires et le monde sportif, et on pense que c’est la personne la plus qualifiée pour bien réaliser ce mandat-là.

Une citation de :Vincent Boutin, conseiller municipal

M. Boutin a aussi expliqué que le choix du président du comité organisateur a été fait tôt avant les Jeux pour éviter de laisser ce dossier en suspens avant les prochaines élections municipales. De plus, le choix d’un président affecte la nomination des membres de la direction générale de l’événement.

Le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, s’est également réjoui de cette nouvelle.

Je connais M. Auray, pour avoir siégé à Sherbrooke Innopole avec lui [...]. Je suis persuadé qu’il va faire un excellent travail avec toute l’expérience qu’il a acquise avec les autres Jeux, a-t-il souligné.

La nomination de Serge Auray sera officiellement entérinée en automne.

Sherbrooke avance vers la construction d’un gymnase double

Grâce à la subvention du gouvernement fédéral et provincial octroyée vendredi pour rénover l’édifice d’Expo-Sherbrooke et en faire un centre de gymnastique en bonne et due forme, la Ville peut maintenant aller de l’avant et demander les subventions nécessaires pour construire un nouveau gymnase double pour les Jeux du Québec, a également indiqué le conseil municipal lundi soir.

Le projet de construire un gymnase double sur le plateau Sylvie-Daigle prévu par la Ville dans sa candidature pour les Jeux du Québec dépendait en effet de la rénovation du centre de gymnastique, puisque les nouvelles installations y seront intégrées. Les vestiaires et certaines salles communes pourront ainsi être partagés entre les deux édifices.

On a eu la subvention positive ce vendredi, ce qui veut dire qu’on peut officiellement déposer le projet de gymnase dans le cadre des Jeux du Québec. Il faut noter qu’on a déjà eu l’aval de Sports Québec pour le gymnase, a indiqué Vincent Boutin.

Dans le cadre des Jeux, la Ville peut demander 5 millions de dollars au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) pour payer ce gymnase, qui au total, en coûtera 6,6 millions. La Ville devra assumer le reste.

L’important, c’est de retenir que de l’argent va descendre à Sherbrooke pour favoriser la pratique de la gymnastique et du cheerleading, ce qui va nous permettre d’utiliser la subvention des Jeux du Québec pour la création d’un gymnase, s’est réjouie la conseillère Évelyne Beaudin.

Elle a aussi suggéré d’établir des partenariats avec des entreprises privées pour subventionner la partie du gymnase qui ne sera pas couverte par la subvention du MEES. Associer son nom à un édifice qui reste là des années et des années, [...] ce serait à la fois une belle opportunité pour ces entreprises-là, mais aussi pour les contribuables de la ville de Sherbrooke.

La conseillère Danielle Berthold a aussi applaudi la nouvelle, même si elle s’était opposée à l’accueil des Jeux du Québec de 2024 dans le passé.

J’avais enregistré ma dissidence versus le fait de présenter une demande pour recevoir les Jeux du Québec en 2024. Une fois que cela est dit, ce soir, je suis très contente qu’on ait eu la subvention du PAFIRS [Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives] et qu’on aille au-devant pour demander la subvention des Jeux du Québec. [...] Il faut travailler avec le train, et j’embarque dedans. Vive les Jeux du Québec en 2024!

Les retombées économiques de la présentation d’une finale des Jeux du Québec sont estimées à 12 millions de dollars pour une municipalité, selon des documents de la Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !