•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crime organisé : la Fédération de la police nationale demande plus de ressources

Un tir de projectile dans le pare-brise d'une auto-patrouille.

Un des suspects dans la fusillade qui s'est déroulée à l'aéroport de Vancouver, dimanche, a tiré en direction des policiers et a atteint leur auto-patrouille.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Radio-Canada

La Fédération de la police nationale (FPN), qui représente les membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d'un rang inférieur à celui d'inspecteur, demande au gouvernement de la Colombie-Britannique de fournir plus de ressources aux services de police du Grand Vancouver pour lutter contre le crime organisé, alors que les fusillades se multiplient dans la région.

C’est une question de temps avant qu’une balle perdue ne frappe quelqu’un, a déclaré le directeur de la région du Pacifique de la FPN, Trevor Dinwoodie, en entrevue à l’émission On the Coast.

L’organisation syndicale affirme que les services de police du Grand Vancouver, en particulier la GRC, sont sous-financés, et que cela contribue à la récente escalade de violence.

Nous appelons le gouvernement à augmenter son financement, indique M. Dinwoodie. Il stagne depuis 2015.

Six hommes tués par balles en plein jour

Six hommes ont été tués en plein jour dans des lieux publics au cours des trois dernières semaines dans la région, dans ce qui semble être des règlements de compte entre gangs rivaux.

L’un d’eux, Karman Grewal, 28 ans, a été abattu devant une des entrées de l’aéroport international de Vancouver, à Richmond. Les policiers sont toujours à la recherche des suspects qui ont réussi à prendre la fuite.

À Burnaby, samedi soir, un passant atteint par une balle perdue a dû être conduit à l’hôpital, sa vie n’est pas en danger.

L’homme visé par les coups de feu, Toni Dalipi, a été tué, et un suspect connu des policiers, Ahmed Riyaz Tahir, a été arrêté et accusé de meurtre.

Nous avons besoin d’actions immédiates pour protéger les personnes innocentes durant cette crise, incluant les policiers, affirme par voie de communiqué le président de la FPN, Brian Sauvé.

Transition des services de police à Surrey

La Fédération demande aussi à la province d’exiger du nouveau Service de police de Surrey, qui doit éventuellement remplacer la GRC dans cette banlieue importante de Vancouver, qu’il cesse de recruter des agents actifs qui opèrent dans la région.

Le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, réplique qu’il n’y a aucun problème d’effectifs dans le Grand Vancouver.

Le recrutement n’a jamais été un problème, a-t-il affirmé lors d’un point de presse, lundi, ajoutant que le centre de formation de la GRC de Regina, en Saskatchewan, fournit un nombre suffisant de recrues, tout comme le centre de formation des policiers municipaux de New Westminster.

Mike Farnworth explique que le processus de transition entre les deux services de police à Surrey se déroule bien sous la supervision de la direction provinciale des services de police.

Il affirme par ailleurs travailler de concert avec le gouvernement fédéral pour renforcer la sécurité à la frontière afin d’empêcher l’entrée d’armes à feu au Canada depuis les États-Unis.

Des armes à feu présentes en Colombie-Britannique, 40 % viendraient d’ailleurs au Canada, a déclaré M. Farnworth, le reste arriverait de son voisin du sud.

Une rencontre doit avoir lieu mardi entre Mike Farnworth et les autorités policières pour une mise à jour des enquêtes en cours.

Avec des informations de l'émission On the Coast

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !