•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les producteurs des sables bitumineux intensifient leurs mesures antipandémie

Des camions sur un chantier d'exploitation de sables bitumineux.

L'Alberta a actuellement le plus haut taux de cas actifs par 100 000 habitants au pays.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Les entreprises des sables bitumineux intensifient leurs mesures antipandémie alors que des milliers de travailleurs viennent de l’extérieur pour s’occuper de la maintenance printanière de certaines usines.

Entre-temps, la COVID-19 continue de gagner du terrain en Alberta. 

Vendredi, la province a signalé 3749 cas actifs dans la zone nord qui comprend Fort McMurray. Des éclosions ont été identifiées dans plusieurs camps de travail, ainsi que dans des installations de production exploitées par des pétrolières, notamment Suncor Énergie, Syncrude, Imperial Oil, Canadian Natural Resources (CNRL) et MEG Energy Corp.

La porte-parole d’Imperial Oil, Lisa Schmidt, a déclaré que la société a six cas actifs dans sa mine de Kearl et que 35 autres ont été identifiés en dehors du site.

Elle ajoute que les personnes infectées sont en isolement dans une aile désignée d’un de leurs camps de travailleurs à Kearl, ou à leur domicile.

Selon Mme Schmidt, la pétrolière a ouvert une clinique de vaccination volontaire sur le site, lundi matin. Un programme de dépistage rapide a été mis en place pour dépister les travailleurs avant qu'ils ne se rendent à Kearl.

La porte-parole de CNRL, Julie Woo, a déclaré que l’entreprise utilise aussi des tests rapides pour ses travailleurs et que plus de 1600 employés et entrepreneurs ont été vaccinés. Selon elle, certaines activités à la mine Horizon et à l'usine de valorisation ont été reportées pour tester les employés sur place.

Dans l'image, des fumées qui s'échappent des usines dans la région de Fort McMurray

Des usines de sables bitumineux dans la région de Fort McMurray

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

La semaine dernière, Suncor a annoncé qu'elle retarderait un arrêt de maintenance planifié en raison des éclosions qui ont conduit à la déclaration de l'état d'urgence dans la région de Fort McMurray.

D'après Suncor, le retard de maintenance de l'une de ses unités de cokéfaction permettra à la société d'éviter d'augmenter le nombre d'entrepreneurs dans la région jusqu'à ce que des travaux similaires à la mine de sables bitumineux de Syncrude soient terminés, sans affecter les prévisions de production.

L'Alberta a le plus haut taux de cas actifs par 100 000 habitants au pays. La province a resserré les restrictions la semaine dernière sur la vente au détail, les restaurants, les services personnels et les rassemblements pour éviter de pousser son système de santé au-delà de ses capacités.

Avec les informations de La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !