•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une adaptation du film québécois Menteur en tournage en France

Antoine Bertrand pose la main sur la bouche de Louis-José Houde dans cette photo tirée du film Menteur, d'Émile Gaudreault.

Louis-José Houde et Antoine Bertrand dans le film québécois « Menteur », d'Émile Gaudreault

Photo : Les Films Séville

Radio-Canada

La comédie à succès Menteur, sortie en 2019 avec Louis-José Houde et Antoine Bertrand en vedette, est en cours d’adaptation en France. Cette version française est scénarisée et réalisée par Olivier Baroux, à qui l’on doit la populaire série de films comiques Les Tuche.

J’ai très hâte de voir le travail d’Olivier Baroux, un scénariste/réalisateur/acteur spécialiste en comédie. J’ai été séduit par son film Les Tuche, alors je suis ravi qu’il ait été choisi pour faire l’adaptation de Menteur, a indiqué par communiqué Émile Gaudreault, qui a réalisé et coproduit Menteur.

Des maisons de production françaises en mode séduction

Une dizaine de compagnies de production souhaitaient faire une version française de Menteur, mais c’est Gaumont, connu pour avoir produit Intouchables, avec Omar Sy, ou encore Le Dîner de cons, qui a été choisi.

C’était un beau moment, on se sentait comme un peu désirés, a expliqué Émile Gaudreault, en entrevue avec Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l’émission Le 15-18.

Parmi les différentes sociétés et maisons de productions françaises qui désiraient revisiter Menteur, c’est l’équipe de Gaumont [...] qui nous [a] le mieux communiqué sa compréhension de l’histoire, a précisé Denise Robert, la coproductrice du film.

La découverte de la comédie hilarante et universelle d’Émile Gaudreault nous a immédiatement donné l’envie d’en faire un remake français, a ajouté Sidonie Dumas, directrice générale de Gaumont et productrice.

Carte blanche au réalisateur

Émile Gaudreault a souhaité donner carte blanche à Olivier Baroux et à l’équipe de production pour créer cette nouvelle version de Menteur.

Premièrement, je venais de faire ce film et je pense que j’étais la personne qui avait le moins de recul pour les conseiller, a-t-il expliqué. Et je leur ai dit qu’il fallait absolument qu’Olivier s’approprie cette histoire-là, sinon ce ne serait pas bon.

Je pense qu’ils vont travailler pour que ça soit vraiment quelque chose d’original et qu’il n’y ait pas de comparaison [avec le film initial].

De jeunes interprètes populaires en France

La distribution de la version française Menteur inclut notamment Tarek Boudali, qui a joué dans le film à succès Babysitting, l’humoriste Artus, vu dans la série Le bureau des légendes, ainsi que Pauline Clément et Bertrand Usclat, connus grâce à la très populaire série de capsules humoristiques Broute.

On ne les connaît pas tant que ça, mais là-bas, ils sont aimés et connus, a déclaré Émile Gaudreault.

Pourquoi ne pas avoir simplement sorti la version originale de Menteur en France, comme l’aurait préféré Émile Gaudreault? Après tout, lors de sa présentation au Festival d’Angoulême, le public présent en salle avait beaucoup ri.

Il y a une différence entre faire réagir une salle qui est déjà là et amener les spectateurs en salle, répond Gaudreault. Pour cette histoire, avec des acteurs aimés et connus là-bas, c’est beaucoup plus facile d'atteindre un large public qu'avec film qui s’inscrit dans la catégorie "film étranger".

Mettant en scène Louis-José Houde, Antoine Bertrand, Catherine Chabot, Geneviève Schmidt et Anne-Élisabeth Bossé, Menteur a récolté plus de 6 millions de dollars aux guichets à sa sortie dans les cinémas québécois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !