•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Shoebox, une nouvelle étiquette pour la relève

La compagnie Les Disques la Shoebox entend permettre aux artistes de la relève de s’épanouir.

Les deux jeunes femmes sont assises côte à côte sur un sofa de couleur moutarde avec des fleurs derrière.

MoKa, un duo électro-pop francophone lancera « Dernière danse », son premier microalbum, le 28 mai prochain.

Photo : Julie Soto

Radio-Canada

Un nouvel acteur vient de naître dans le paysage musical québécois. La compagnie Les Disques la Shoebox, fondée par Greg Kitzler et Laurie Coutu-Racette, entend permettre aux artistes de la relève de s’épanouir.

Le nom de cette nouvelle maison de disques fait référence aux traditionnelles maisons à un étage que l’on voit de Montréal.

À l’image de ces petites maisons qui jadis représentaient l’affranchissement de la classe ouvrière désormais libre d’acheter un petit lopin de terre, la Shoebox se veut un endroit convivial et familial permettant aux artistes émergents de s’épanouir en toute liberté, peut-on lire dans le communiqué.

On ne veut pas que ça devienne trop gros, car on veut donner du temps à tout le monde, a expliqué le cofondateur Greg Kitzler en entrevue avec Catherine Richer, chroniqueuse culturelle du 15-18.

Pour la relève

Cette compagnie est l’idée de Pierre Lachance des Disques de la Cordonnerie, qui s’occupe notamment d’artistes plus établis, comme Alexandre Désilets et de Luc de Larochellière. Il désirait avoir pour ses jeunes artistes émergents, une marque de disque plus près de leur réalité et qui se détache des plus vieux où les artistes avaient l’impression de travailler pour le label, précise Greg Kitzler.

L’un des objectifs est donc de plus écouter les artistes. On va inverser les rôles. On va être plus présents dans leurs bons et mauvais moments. On va être patients s’il y a une panne de créativité. Ne pas forcer les choses, ne pas les abandonner, mais les épauler et les soutenir, ajoute le cofondateur.

La Shoebox entend créer des carrières. C’est un engagement à long terme. C’est une façon plus humaine de voir les choses et qui devrait s’appliquer partout, mais on n’est pas les premiers à s’engager dans cette avenue. Je crois que l’avenir s’annonce beau pour les artistes de demain, précise Greg Kitzler.

Quelques artistes ont déjà signé avec La Shoebox : le septuor de la scène jazz-rap Original Gros Bonnet; MoKa, un duo électro-pop francophone qui lancera Dernière danse, son premier microalbum, le 28 mai prochain; Sambé, alias Samuel Brais-Germain, et le duo de rap alternatif montréalais Kirouac & Kodakludo, qui lancera son premier album le 4 juin prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !