•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Méganne Perry Mélançon dénonce la vision comptable du secteur éolien de Pierre Fitzgibbon

Deux éoliennes.

La députée Méganne Perry-Melançon dénonce un désengagement de la CAQ devant l'avenir de l'éolien au Québec (archives).

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Radio-Canada

La députée péquiste de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, a fait une sortie publique lundi pour dénoncer des propos tenus la semaine dernière par le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, sur l’avenir de l’éolien.

La députée Perry Mélançon est inquiète du peu d'enthousiasme qu’elle attribue au ministre Fitzgibbon vis-à-vis de ce secteur économique.

Plan rapproché de Mme Perry-Mélançon.

Méganne Perry-Mélançon est députée péquiste de Gaspé (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La semaine dernière, lors de l'étude des crédits budgétaires du ministère de l'Économie et de l'Innovation, Méganne Perry Mélançon a demandé au ministre s'il était conscient de l’importance de l’industrie éolienne dans certaines régions.

M. Fitzgibbon a répondu en être conscient, mais que les enjeux de pénurie de main-d'œuvre et du coût de production d’un kilowattheure doivent toujours être pris en compte. On ne fait pas un projet pour faire un projet, a répondu le ministre en citant le projet de parc éolien Apuiat comme exemple de projet cohérent quand la situation s’y prête.

Pierre Fitzgibbon s'adresse aux journalistes.

Le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon (archives)

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

La députée gaspésienne est mécontente de cette réponse qu’elle qualifie de comptable et qui selon elle ne tient pas en compte l’importance économique globale des projets éoliens dans des régions comme la Gaspésie.

On espère vraiment qu’il [le premier ministre] clarifie sa position après les propos du ministre de l’Économie qui a quand même une certaine influence auprès de ses collègues. Il ne faudrait pas que ce soit le message que nous lance la CAQ, a affirmé Mme Perry Mélançon en entrevue avec Kim Bergeron à l’émission Au cœur du monde.

C’est une industrie qui n’a pas fini de se développer et il ne faut pas perdre tous les acquis durement gagnés dans les dernières années, a-t-elle ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !