•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des croix pour sensibiliser aux problèmes de dépendance en Saskatchewan

Des croix devant l'Assemblée législative de la Saskatchewan.

Les croix ont été installées samedi matin.

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

Radio-Canada

Des Saskatchewanais estiment que le gouvernement de Scott Moe ne fait pas assez d’efforts pour répondre à la hausse des décès par surdose dans la province.

Ces défenseurs de la prévention des dépendances aux drogues ont installé des dizaines de croix sur la pelouse de l’Assemblée législative de la Saskatchewan, à Regina, samedi, pour demander au gouvernement provincial d’agir.

En 2020, Regina a connu plus de 1000 surdoses et 111 décès liés à la consommation de drogue. Selon un rapport du Bureau des commissaires de la police, les chiffres sont en augmentation en 2021.

Ret Brailsford, le porte-parole de la coalition pour la prévention et le traitement des dépendances de Regina, à l'origine des croix, souhaite que le gouvernement mette en place une stratégie avant qu'il ne soit trop tard.

J'entends des voisins et des amis [en parler], je lis des publications sur Facebook disant qu'un jour cette crise franchira le seuil de votre porte, soutient Ret Brailsford.

J’agis maintenant pour ne pas que ce problème se retrouve devant chez moi.

Une citation de :Ret Brailsford, porte-parole de la coalition pour la prévention et le traitement des dépendances de Regina.

Le jeune homme s'intéresse aux problèmes de dépendance depuis un certain temps. Il en a d’ailleurs discuté avec ses professeurs, ainsi qu’avec des victimes. Il est prêt à faire ce qu’il peut pour encourager le gouvernement à prendre des mesures, même à planter des croix devant l’Assemblée législative.

Ret Brailsford affirme que la solution est simple : il faut financer les centres de consommation de drogues supervisée, comme le Prairie Harm Reduction, à Saskatoon, pour qu’ils puissent fonctionner en tout temps.

Le militant demande également au gouvernement de décriminaliser l’usage des drogues à travers la province.

Il est prouvé que cela sauve des vies et qu’il s’agit d’une bonne pratique économique et sociale, explique M. Brailsford. Il estime que le financement des centres de consommation existants coûtera moins cher que les interventions nécessaires après chaque surdose.

Ret Brailsford devant le Palais législatif de Regina.

Ret Brailsford encourage le public à discuter des dépendances avec les personnes proches et à écrire aux élus pour qu'ils encouragent le gouvernement à agir.

Photo : Radio-Canada / Bryan Eneas

D’autres options, selon le gouvernement

Le ministre provincial responsable de la Santé mentale et des dépendances, Everett Hindley, a affirmé dans une entrevue à La Presse canadienne que les centres de consommation supervisée n'étaient qu’une solution parmi d’autres.

Selon le ministre, le problème s’étend en dehors des deux principales villes de la province.

Comment déployer au mieux les ressources dans l'ensemble de la Saskatchewan pour essayer de fournir des services de prévention et de traitement au plus grand nombre de personnes possible, peu importe où elles vivent? , demande Everett Hindley.

Le ministre souligne que le gouvernement finance des programmes de prévention et de traitement et envisage d’étendre son programme de distribution gratuite de trousses de naloxone.

Le financement du centre de consommation supervisée Prairie Harm Reduction de Saskatoon ne fait pas partie du dernier budget provincial. Pour survivre, le centre a dû organiser une levée de fonds qui a rapporté plus de 180 000 $.

D’autre part, 1 % du budget du ministère de la Santé est alloué à la lutte contre les dépendances en 2021-2022.

Avec les informations de Bryan Eneas, Julia Peterson, Kendall Latimer et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !