•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation devant les bureaux d’Andrée Laforest

Des travailleurs tiennent des pancartes dans un stationnement.

Les travailleurs des installations de Rio Tinto ont manifesté devant les bureaux de la ministre Andrée Laforest.

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Radio-Canada

Une trentaine de travailleurs des différentes installations de Rio Tinto au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont manifesté contre le projet de loi 59, lundi, devant les bureaux de la ministre responsable de la région, Andrée Laforest.

Le gouvernement a déposé le 27 octobre dernier un projet de loi qui vise à moderniser le régime de santé et de sécurité du travail. L'étude détaillée du document reprend mardi devant la Commission de l'économie et du travail à l'Assemblée nationale.

Selon les syndiqués, le projet de loi représente un recul sur plusieurs plans. Ils craignent, par exemple, que la nouvelle loi n'ouvre la porte à une contestation plus facile de l'avis du médecin traitant dans des dossiers de lésions professionnelles.

On a des médecins qui nous suivent tout au long de notre carrière et qui voient nos différentes blessures, nos problématiques de santé, souligne le président du Syndicat national des employés de l’aluminium d’Arvida, Donat Pearson. Si on enlève ce côté-là, ce sont les médecins traitants autres que les nôtres qui vont souvent prendre une décision et qui vont peut-être renvoyer les travailleurs au travail plus rapidement que normalement. Donc, c'est inacceptable.

Les manifestants déplorent aussi des pertes importantes quant à l’accès à l’indemnisation pour les problèmes de surdité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !