•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'homme qui a sauvé une femme brûlée vive dans Saint-Sauveur est honoré

Un homme en entrevue avec Radio-Canada.

Martin Allard a porté assistance à une femme brulée vive dans le quartier Saint-Sauveur, en 2019 (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Martin Allard, qui a assisté une femme brulée vive dans le quartier Saint-Sauveur en 2019, est honoré par le gouvernement du Québec dans le cadre de la Journée des reconnaissances policière.

Martin Allard fait partie des neuf citoyens d'honneur récompensés par le ministère de la Sécurité publique pour leur courage et leur dévouement dont ils ont fait preuve pour sauver la vie d'une personne en danger.

Le 9 août 2019, vers 21 h, Martin Allard était sur son balcon lorsqu'il a aperçu une femme en feu sur la rue Arago.

L'homme a rapidement alerté la police avant de foncer dans la rue pour porter secours à la jeune femme. Voyant que les flammes semblaient se propager par le linge que portait la victime, le résident a tout arraché, ce qui a éteint le feu.

Une rue déserte avec quelques voitures.

La rue Arago, en 2019, peu de temps après les faits.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Je ne me sens pas comme un héros. Je suis un simple citoyen qui a fait ce qui devait faire au moment. Mon héros pour moi, c'est Batman, ce n'est pas moi, a répondu humblement M. Allard à cette reconnaissance.

Il qualifie toutefois de belle preuve d'amour et d'honneur l'attention du gouvernement.

Ils ont fait preuve d’altruisme, et ces distinctions sont l’occasion pour votre gouvernement de souligner officiellement leurs actes héroïques, indique la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

En 2019, la 12e Journée de reconnaissance policière avait été reportée en raison des inondations printanières majeures. En 2020, la 13e journée avait aussi été annulée en raison de la pandémie.

Traumatisé

M. Allard confie qu'il revoit quotidiennement la scène du 9 août 2019.

Je peux y penser 25 fois par jour. J'écoute même plus de films violents à cause de ça. Je reste encore ici. Quand je suis sur ma galerie, je vois les évènements qui se sont passés de l'autre bord de la rue. C'est dur à vivre, confie M. Allard.

Le résident de Saint-Sauveur dit avoir eu la chance de s'entretenir avec la dame qu'il a sauvée après les évènements.

Martin Allard a porté secours à la victime.

Martin Allard en 2019 (archives).

Photo : Radio-Canada

J'ai été la voir chez elle. Elle m'a dit : "merci". Elle était trop émue. On n'a pas jasé beaucoup. On n'avait pas de mots. Je l'ai accepté et je comprenais, tellement c'était triste.

Procès à venir

Accusé d'avoir tenté de tuer son ex-conjointe en la brûlant vive, Frej Haj Messaoud a demandé de reporter son procès, en décembre dernier. Ce procès devrait avoir lieu à l'automne.

Le suspect, Frej Haj Messaoud, escorté par deux policiers vers un fourgon

Frej Haj Messaoud, 39 ans, a comparu par voie téléphonique pour tentative de meurtre et voies de fait graves.

Photo : Radio-Canada

Frej Haj Messaoud, un ancien chauffeur de taxi, est détenu pendant le processus judiciaire. Il fait face à des accusations de tentative de meurtre et voies de fait graves, notamment.

Il avait été retrouvé à Drummondville, deux jours après les faits reprochés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !