•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux doses plus tard, les proches aidants de résidents en CHSLD attendent la suite

Une employée du CHSLD Légaré de Montréal aide une aînée à se lever.

Les aînés du CHSLD Légaré de Montréal participent à une activité commune.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Desrosiers

Sébastien Desrosiers

Tous les résidents des CHSLD du Québec qui le veulent ont reçu une deuxième dose de vaccin contre la COVID-19. Des proches aidants réclament maintenant des allègements aux mesures sanitaires pour qu'ils puissent retrouver leur famille.

Au quatrième étage du CHSLD Légaré à Montréal, des résidents sont rassemblés pour une activité de danse dans la pièce commune.

C'est des résidents qui ont beaucoup d'énergie, alors on leur fait dépenser leur énergie, explique Isabelle Dufresne, technicienne en loisirs.

Ceux qui se trouvent dans cette unité prothétique font de l'errance. Ils ont été confinés à leur chambre pendant une partie de la pandémie, mais aujourd'hui, ils forment une bulle.

L'ambiance est bien meilleure, dit Isabelle.

Depuis [le début de] la vaccination, nous n'avons eu aucun décès et nous n'avons eu aucune complication reliée à la COVID, précise Marie-Paule Katabarwa, la coordonnatrice-responsable du CHSLD. Nous n'avons même pas eu, depuis le mois de février, de cas de COVID.

Après une première dose en janvier, tous les aînés qui le souhaitaient ont reçu leur deuxième dose la semaine dernière.

Ce que ça change dans le quotidien, c'est l'espoir.

Une citation de :Marie-Paule Katabarwa, coordonnatrice-responsable du CHSLD Légaré

Certaines activités reprennent, donc, mais ce n'est pas tout à fait le retour à la normale.

Les retrouvailles doivent attendre

Patricia Therrien tend la main à sa mère, Réjeanne, à qui elle est venue rendre visite.

Patricia Therrien est venue rendre visite à sa mère, Réjeanne.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Desrosiers

Patricia Therrien est venue rendre visite à sa mère Réjeanne, 93 ans, atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Avoir le vaccin, avoir la deuxième dose que maman a reçue, je pense que c'est un très grand pas dans la bonne direction pour nos personnes âgées, afin qu'elles continuent à voir plus de monde de leur famille, dit-elle.

À l'heure actuelle, seuls deux proches aidants par résident sont admis en CHSLD, et un seul peut venir à la fois.

Ni les frères, ni les soeurs, ni les petits-enfants de Réjeanne ne l'ont vue depuis plus d'un an, se désole Patricia.

Le président du comité des résidents du CHSLD Légaré, Yvon Goyette, attend impatiemment plus d'allègements dans ces établissements, tels que des sorties et des visites familiales.

Il y a d'autres enfants qui n'ont pas vu leurs grands-parents depuis fort longtemps et je pense que ce serait temps de leur donner un peu plus de liberté, dit-il.

Il faudra probablement attendre encore quelques semaines, croit la Dre Sophie Zhang, cheffe adjointe de l'hébergement au CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

Mais effectivement, ajoute-t-elle, il va falloir qu'on pense à des mesures d'allègements.

Parce qu'on ne pourra pas éternellement maintenir ces mesures-là, surtout si on voit que l'efficacité de la deuxième dose est très bonne.

Une citation de :La Dre Sophie Zhang, cheffe adjointe de l'hébergement au CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal

Fait encourageant : le vaccin semble offrir une excellente protection contre les formes graves de la maladie jusqu'ici, même en CHSLD.

À la première vague, on s'attendait à un décès sur deux ou sur trois quand quelqu'un l'attrapait, explique la Dre Zhang. En ce moment, ce n'est pas ça du tout. Il arrive que la personne ait une maladie grave et en décède, mais c'est beaucoup plus rare qu'à la première vague.

Étendre la vaccination

Comme dans la population générale, les assouplissements dans les centres d'hébergement pour aînés dépendent, entre autres, du taux de vaccination.

Si la transmission communautaire baisse beaucoup, ça protège les CHSLD, précise la Dre Sophie Zhang. La COVID y entre la plupart du temps par les employés.

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, 71 % des travailleurs en CHSLD sont maintenant vaccinés.

Image extérieure du CHSLD Légaré, à Montréal.

Le CHSLD Légaré, à Montréal

Photo : Radio-Canada / Sébastien Desrosiers

Heureusement qu'il y a eu un arrêté ministériel pour encourager la vaccination. Je pense que ça a donné des résultats. Parce qu'ici [au CHSLD Légaré], on atteint 80 %.

Une citation de :Yvon Goyette, président du comité des résidents du CHSLD Légaré

La coordonnatrice de l'établissement le confirme et signale que plus d'employés sont allés se faire vacciner ces derniers jours. C'est très positif pour nous, pour les résidents, dit Marie-Paule Katabarwa.

On croit que, d'ici quelques semaines, il va y avoir un assouplissement, conclut-elle. On y croit, les familles y croient, les proches aidants, les employés aussi y croient. Ils ont fourni tant d'efforts pour y arriver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !