•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un concierge coupable d'enlèvement et d'agression sexuelle sur une fillette de 4 ans

Le portrait d'un homme

Lawrence Thompson, 68 ans.

Photo : offerte par la police de London

Radio-Canada

Lawrence Thompson, l'ancien concierge qui a enlevé une fillette dans sa rue alors qu'elle était partie à la recherche de coccinelles, en 2018, a été reconnu coupable d'agression sexuelle, de contacts sexuels, de kidnapping et d'enlèvement.

Bien que les enfants puissent ne pas être en mesure de raconter des détails précis [...], cela ne signifie pas qu'ils ont une conception erronée de ce qui leur est arrivé et de qui l'a fait, a déclaré la juge Alissa Mitchell à la cour lors de sa décision. 

La juge Mitchell a déclaré que la jeune victime, qui avait quatre ans au moment de l'incident et sept ans lorsqu'elle a témoigné, était un témoin crédible et fiable.

Thompson, 68 ans, est en détention depuis son arrestation le 14 mai 2018 et est actuellement détenu au centre de détention de Niagara. Il a écouté la décision rendue contre lui dans une combinaison de prison orange et portant un masque porté sous son nez et ses lunettes surdimensionnées.

Thompson a arrêté sa voiture et a pris la fillette, qui jouait à l'extérieur de sa maison, vers 9 h le 13 mai 2018 à London. Dans le véhicule, il a baissé son pantalon, a-t-elle témoigné. 

Un couple a été témoin de l'enlèvement. Les deux témoins se rendaient alors en voiture à l'église. Ils ont appelé la police. Une caméra de bord d’un véhicule a aussi capté une partie de la scène.

Thompson, qui a travaillé comme concierge pour le Conseil scolaire du district de Thames Valley jusqu'en 2014, a gardé la petite dans sa voiture en mouvement pendant environ deux minutes avant de la ramener près de l'endroit où il l'avait prise. Elle a couru à l'intérieur de sa maison et a raconté à ses parents ce qui s'était passé. 

Rien ne prouve qu'il voulait la prendre dans un but innocent, a déclaré la juge Mitchell dans sa décision. 

L'affaire reviendra devant le tribunal le 7 juillet pour la détermination de la peine.

Avec les informations de CBC News

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.