•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les travailleurs de Viandes du Breton exigent la fermeture de l'usine

Une pancarte qui indique la réception de l'usine de Viandes du Breton, à Rivière-du-Loup.

L'usine de Viandes du Breton, à Rivière-du-Loup (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le syndicat des travailleurs de l’usine de Viandes du Breton de Rivière-du-Loup exige la fermeture temporaire des installations en raison de la multiplication des cas de COVID-19.

Le syndicat des travailleuses et des travailleurs de Viandes du Breton — CSN est d'avis que la santé publique n’exigerait pas l’isolement de certains travailleurs qui ont été en contact avec des personnes ayant reçu des résultats positifs aux tests de dépistage.

Le président du syndicat, Yannick Morin, demande alors à la direction générale de fermer l’usine pour que l’entièreté des travailleurs de l’usine soit testée.

Il faut que quelqu’un intervienne puis ça presse parce qu’il y a des cas positifs à l’usine. Mais ce n’est pas juste à l’usine. Je connais des membres syndiqués de l’usine, dont la famille est infectée, leur bébé, leurs enfants, leur femme. C’est un manque de considération, de respect, de transparence, soutient-il avec colère.

Par ailleurs, Yannick Morin s’inquiète de ce qu'il qualifie de silence de l’entreprise concernant le nombre de cas confirmés au sein des employés. Selon M. Morin, l’entreprise a cessé de donner les chiffres de contagion depuis mercredi dernier.

« Les employés sont inquiets.  »

— Une citation de  Yannick Morin, président du syndicat des travailleurs de Viandes du Breton

Lors d'une rencontre tenue lundi soir en présence de la direction de l'entreprise Viandes du Breton, de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, de la CNESST et du syndicat des travailleurs, M. Morin a cependant appris que 84 employés ont contracté la COVID-19 depuis le début de l'éclosion.

Yannick Morin rapporte que sur les 84 personnes qui ont attrapé le virus, 74 cas sont encore actifs. De plus, 85 employés se trouvent présentement en isolement. Il précise que ces chiffres excluent la contamination des familles et des proches des travailleurs.

C'est une catastrophe, il faut que ça arrête. Je ne peux pas croire qu'on est rendu à ce nombre de cas là, déplore-t-il.

De son côté, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent précisait lundi que l’éclosion demeure importante et plusieurs nouveaux cas ont été enregistrés au cours des dernières heures. Le porte-parole du CISSS, Gilles Turmel, n'était toutefois pas en mesure de fournir un bilan précis de l'éclosion. Il a par ailleurs précisé que le travail de dépistage au sein de l'usine Viandes du Breton se déroule normalement.

Par courriel, la conseillère aux communications de l’entreprise Viandes du Breton, Julie Lamontagne, confirme que l’usine poursuit ses opérations. Elle ajoute que les dépistages préventifs et la vaccination sont toujours en cours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !