•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contre l'hésitation envers le vaccin, l'écoute est la meilleure arme, dit un médecin

Une personne applique un petit coton à l'endroit de la piqûre du vaccin.

La clé pour rallier le plus grand nombre à la campagne de vaccination, en Colombie-Britannique comme ailleurs, c'est d'abord la communication sans jugement, dit le Dr Arnaud Gagneur.

Photo : getty image/istockphoto

Radio-Canada

Malgré l’assurance des autorités sanitaires que le vaccin contre la COVID-19 est sécuritaire, de nombreuses personnes restent hésitantes. Face à ces réticences, la communication bienveillante et respectueuse est la meilleure arme, fait valoir un médecin spécialiste.

Avant de chercher à convaincre, il faut d'abord respecter les craintes que peuvent susciter les vaccins chez certaines personnes, croit Arnaud Gagneur, néonatalogiste et professeur à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, au Québec.

Avec une approche pédagogique, il faut recevoir ces craintes de manière bienveillante et, surtout, donner les bonnes informations qui vont permettre de rassurer les patients et la population, précise le spécialiste au micro de l'émission Phare Ouest, lundi.

Avant de tenter de les convaincre, il faut écouter leur crainte sans jugement, pour pouvoir fournir de l’information juste et adaptée.

Une citation de :Arnaud Gagneur, néonatalogiste
Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Noyé dans le flot d'information

On vit dans un monde où il y a énormément d'information qui circule à très grande vitesse, et on sait que trop d'information noie un peu les messages principaux, ajoute le Dr Gagneur.

Au sein de ce flot d’information continue, il y a un manque d’information claire. C’est le lit de toutes les craintes et des angoisses.

Le Dr Arnaud soutient qu'il existe un lien avec la santé mentale, notamment le sentiment d’anxiété et de dépression, et l’intention de se faire vacciner.

Les gens qui se sentent le plus vulnérables sont ceux qui ont le plus peur de la vaccination.

Une citation de :Arnaud Gagneur, néonatalogiste

Il faut une approche dynamique et compréhensive pour faire adhérer la population à la vaccination, qui bien sûr est sécuritaire et la solution à la pandémie qui commence à peser grandement sur le moral de tout le monde, résume-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !