•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le moins de nouveaux cas en Ontario depuis le 1er avril

Gina Mikhail administre une dose d'un vaccin contre la COVID-19 à Mathew Derrick-Huie à Mississauga.

Les résidents de 18 ans et plus sont admissibles à la vaccination dans certains quartiers chauds du Grand Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

Santé publique Ontario confirme 19 décès de plus et 2716 nouveaux cas de COVID-19 lundi, soit le nombre le moins élevé d'infections depuis près d'un mois et demi.

Il y a 807 nouvelles infections à Toronto, 707 dans la région de Peel, 294 dans la région de York, 168 dans la région de Durham, 106 à Hamilton, 96 dans le Niagara, 95 dans la région de Halton et 86 à Ottawa.

La moyenne des nouveaux cas quotidiens en Ontario au cours des 7 jours précédents est de 3017. Cette moyenne est à la baisse depuis la mi-avril.

Les hospitalisations diminuent pour le cinquième jour de suite, se chiffrant à 1632 (-8) lundi.

Il y a 20 patients de moins aux soins intensifs, pour un total de 828, et 33 de moins sous respirateur (total : 547).

Il y a 3110 nouvelles guérisons. Le nombre de cas actifs diminue à 31 991 (-413).

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a affirmé lundi qu'elle s'attendait à ce que l'ordre provincial de rester à la maison soit prolongé le 20 mai. Il faut que les indicateurs baissent, a-t-elle dit. Les experts médicaux ont dit clairement qu'il fallait maintenir le cap pour l'instant.

Vaccination

Près de 94 100 doses des vaccins contre la COVID-19 ont été administrées au cours des dernières 24 heures.

Il s'agit d'un sommet pour un dimanche, mais ce nombre est bien en deçà du record provincial de près de 145 000 doses atteint le 7 mai.

La province indique que les travailleurs de la santé oeuvrant dans des milieux à risque élevé, comme à l'urgence et aux soins intensifs, n'auront pas à attendre quatre mois avant de recevoir leur deuxième dose. Toutefois, le gouvernement n'a pas précisé quel serait le nouvel intervalle entre les deux doses.

Par ailleurs, les autorités provinciales indiquent que tous les Ontariens de 40 ans et plus seront admissibles à la vaccination à compter de jeudi.

Dans certains quartiers chauds à Toronto et dans toute la région de Peel, notamment, les résidents aussi jeunes que 18 ans peuvent déjà prendre rendez-vous pour se faire vacciner. Toutefois, des centaines d'entre eux doivent se tourner vers des cliniques temporaires et attendre plusieurs heures en file, faute de rendez-vous.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a indiqué lundi que l'Ontario offrirait vraisemblablement le vaccin de Pfizer ou de Moderna comme deuxième dose aux Ontariens qui ont reçu le vaccin d'AstraZeneca, faute de doses de ce dernier.

Mme Elliott dit qu'elle surveille les données du Royaume-Uni sur le sujet et attend les recommandations du Comité consultatif national de l'immunisation. Je m'attends à avoir ces recommandations très bientôt, parce que nombre d'Ontariens seront bientôt prêts à recevoir leur deuxième dose, a-t-elle expliqué.

Variants préoccupants

Il y a plus de 2000 cas confirmés additionnels en Ontario des variants, des mutations plus contagieuses et virulentes du coronavirus.

  • Nombre de cas confirmés du variant britannique : 93 263 (+1639)
  • Nombre de cas confirmés du variant sud-africain : 511 (+111)
  • Nombre de cas confirmés du variant brésilien : 1558 (+329)

Creux de dépistage

Moins de 27 200 tests de dépistage ont été effectués au cours des dernières 24 heures, soit le niveau le plus faible depuis février.

Les laboratoires affiliés à la province peuvent analyser 70 000 échantillons par jour.

Le taux de positivité des tests est de 9,1 % lundi.

Depuis le début de la pandémie, 495 019 cas de COVID-19 ont été recensés en Ontario. Le bilan des morts est de 8327.

Interventions chirurgicales reportées

Le Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario (BRF) estime dans un nouveau rapport que 419 200 interventions chirurgicales auront été reportées à cause de la pandémie d'ici septembre.

Selon le BRF, le gouvernement Ford devra investir 1,3 milliard de dollars au cours des prochaines 3,5 années pour que la situation revienne à la normale. C'est deux fois plus que la somme annoncée dans le dernier budget provincial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !