•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba annonce 502 nouveaux cas de COVID-19 et 4 décès

Brent Roussin.

Brent Roussin est le médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

La COVID-19 a fait près de 1000 morts au Manitoba jusqu’ici, alors que la province annonce quatre nouveaux décès et 502 nouvelles infections.

Trois des quatre décès sont dus au variant B.1.1.7, identifié au Royaume-Uni.

  1. Un quarantenaire de Santé Sud, lié au variant B.1.1.7
  2. Un quinquagénaire de la région du Nord
  3. Un sexagénaire de Winnipeg, lié au variant B.1.1.7
  4. Un octogénaire de Santé sud, lié au variant B.1.1.7

Le taux de positivité sur 5 jours s’établit à 11,6 % à l’échelle provinciale et à 13,8 % pour Winnipeg.

Faits saillants :

  • 3771 cas actifs*
  • 37 683 personnes guéries à ce jour
  • 215 hospitalisations, parmi lesquelles 153 personnes sont encore contagieuses
  • 60 patients aux soins intensifs, dont 48 sont encore contagieux
  • 997 décès attribuables à la COVID-19
  • 42 451 cas ont été confirmés dans la province depuis le début de la pandémie

* Ce nombre est surévalué par la province en raison de retards dans le traçage des contacts. La province estime qu'une personne est guérie 10 jours après avoir contracté la COVID-19.

Le nombre de patients aux soins intensifs atteints du virus est très proche du pic connu lors de la deuxième vague de cet automne.

Nouvelles infections par région sanitaire :

  • Winnipeg : 399
  • Prairie Mountain : 20
  • Santé Sud : 48
  • Entre-les-Lacs et de l’Est : 25
  • Nord : 10

Depuis février 2020, 698 667 tests de dépistage ont été effectués, dont 3787 dimanche. Les enquêtes sur ces cas sont en cours et le public sera informé s’il existe un risque pour la santé publique.

Au total, 1522 cas de COVID-19 ont été répertoriés au Manitoba au cours des trois derniers jours, forçant Brent Roussin à imposer de nouvelles restrictions qui ont pris effet dimanche et à obliger les écoles de Winnipeg et Brandon à passer en enseignement à distance à partir de mercredi.

En conférence de presse, le Dr Roussin rappelle que le suivi de contacts est primordial pour lutter contre la propagation du virus. Les infirmières de la santé publique rapportent qu’un nombre croissant de Manitobains sont réticents à fournir la liste des personnes avec qui ils ont été en contact.

Le médecin hygiéniste en chef affirme que ces informations sont confidentielles et ne seront pas transmises aux autorités.

Il assure également que la troisième vague de la pandémie se terminera plus rapidement que la précédente, notamment grâce aux efforts de vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !