•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouverture de la prise de rendez-vous pour la vaccination des 12 ans et plus

Quatre fioles contenant des doses du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19, alignées derrière une seringue.

Les personnées nées avant 2009 peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner

Photo : afp via getty images / CHRISTOF STACHE

Radio-Canada

Alors que les dernières restrictions annoncées par la province sont entrées en vigueur à minuit dimanche, les Albertains âgés de 12 ans et plus peuvent dès lundi matin commencer à prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Lundi, l’Alberta met en oeuvre la phase 3 de son plan de vaccination qui autorise tout Albertain né avant 2009 à prendre rendez-vous pour se faire vacciner. Le gouvernement albertain estime que 3,8 millions de personnes sont concernées par cette phase.

Pour Dawn Pielak, résidente de Beaumont, il s’agit d’un jour spécial. Sur son téléphone, une alarme lui indique en lettres majuscules de prendre rendez-vous, suivi d’une quinzaine d'emojis.

Ses filles, dont l’une fêtera ses 12 ans dans quelques jours, sont enfin admissibles à la vaccination. Les filles sont excitées à l'idée de faire partie du processus et de voir que les choses changent un peu. Et d’aider à atteindre cette immunité collective quand ça arrivera, affirme Mme Pielak.

Cette nouvelle phase de vaccination arrive en Alberta après l'approbation par Santé Canada du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les jeunes âgés de 12 ans et plus.

La vaccination des 12 ans et plus est une bonne chose, selon le premier ministre Jason Kenney, qui pense que cette population est essentielle pour sortir la province de sa mauvaise situation sanitaire.

Le Dr Graig Jenne, un expert en maladies infectieuses, veut rassurer les parents : le vaccin est basé sur des tests cliniques extrêmement sérieux, dit-il. Il a été soumis à la même démarche rigoureuse et à la même évaluation que tout autre vaccin, qu'il soit destiné aux enfants ou aux adultes, affirme-t-il.

Mme Pielak n'a pas besoin d'être convaincue.Je ressens juste un sentiment d'espoir, juste une lueur d'espoir que je n'ai pas ressentie depuis très longtemps, admet-elle.

La prise de rendez-vous peut se faire sur le site Internet de Services de santé Alberta (Nouvelle fenêtre), en ligne auprès de certaines pharmacies ou en appelant le 811.

Les coiffeurs et les restaurants, fermés

Alors que la vaccination progresse, les restrictions se resserrent.

Les Albertains ont profité du week-end pour manger dans les restaurants avant que ceux-ci ne ferment leurs terrasses. Dorénavant ils ne peuvent plus qu’avoir recours à la vente à emporter et aux livraisons.

Les coiffeurs, ainsi que les salons d’esthétique, de manucure, de tatouage et de piercing, doivent aussi fermer leurs portes.

Les salles de sports ferment également et la pratique du sport à l'extérieur est interdite entre joueurs qui ne sont pas du même foyer.

Les professionnels de la santé tels que les médecins, dentistes, masseurs, chiropraticiens et kinésithérapeutes peuvent rester ouverts sur rendez-vous seulement. Il en va de même pour les avocats et les photographes.

Les services sociaux tels que les refuges et les soupes communautaires restent, eux, complètement ouverts.

Cette troisième vague de restrictions est accueillie avec davantage de résistance que les deux premières. Pendant le week-end, les forces de l’ordre ont arrête au moins trois personnes en lien avec la violation d'ordres de la santé publique, dont Chris Scott, le propriétaire du Whistle Stop Café de Miror et le pasteur Artur Pawlowski de l’Église Street Church Ministries, à Calgary.

Les nouvelles restrictions s’appliquent à tous les endroits qui présentent plus de 50 cas par 100 000 habitants dans la province et plus de 30 cas actifs. Elles sont en place pour au moins trois semaines.

Avec des informations de Carolyn Dunn et Tricia Kindleman

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !