•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Journée d'action contre le racisme anti-Asiatiques dans le Grand Vancouver

Doris Mah tient une affiche sur laquelle on lit : Journée d'action national contre le racisme anti-asiatique.

Des dizaines de municipalités à travers le Canada ont répondu à l'appel de Doris Mah et ont déclaré le 10 mai Journée d'action contre le racisme anti-Asiatiques.

Photo : Offerte par Doris Mah

Radio-Canada

Environ 15 rassemblements contre le racisme anti-asiatique sont prévus dans le Grand Vancouver, lundi, des municipalités ayant choisi le 10 mai comme une journée d'action contre ce phénomène grandissant.

Face à la hausse des incidents racistes à l'encontre des communautés asiatiques, Doris Mah a fondé la coalition Stand With Asians Coalition (SWAC). Il fallait que je fasse quelque chose, explique la femme de Burnaby.

Elle a organisé de petites manifestations qui se dérouleront devant 15 stations du SkyTrain. Les groupes d’environ 5 personnes brandiront des affiches et maintiendront la distanciation physique, assure Doris Mah.

Journée d'action contre le racisme envers les Asiatiques

La coalition a demandé à la Ville de Burnaby de déclarer le 10 mai journée d’engagement contre le racisme envers les Asiatiques.

Le maire, Mike Hurley, a acquiescé à la demande. Nous devons encourager la diversité, célébrer la culture et la créativité, favoriser les sentiments d’appartenance et nous adapter à un monde en mutation, fait-il valoir.

À écouter :

Entrevue avec Stéphane Hamade, membre du conseil d'administration et porte-parole francophone de l'Association nationale des Canadiens-Japonais.

La réponse favorable de la mairie a incité Doris Mah à demander une proclamation semblable dans d’autres municipalités du pays. Sur les 1000 villes contactées, 30, dont Vancouver, Ottawa et Toronto, se sont engagées à agir, dit-elle,

Je ne suis pas politicienne, je suis juste une mère de famille, et je m'inquiète lorsque, dans l’épicerie où je vais chaque semaine, une femme a été harcelée parce qu'elle est asiatique. Cela aurait pu être moi.

Des manifestants scandent des slogans contre le racisme anti-Asiatiques.

Environ 500 personnes se sont rassemblées en mars dernier devant le Musée des beaux-arts de Vancouver pour dénoncer la haine.

Photo : Radio-Canada / Jon Hernandez

Augmentation des crimes

Les crimes haineux anti-Asiatiques ont augmenté de 717 % à Vancouver au cours de la première année de la pandémie, passant d'une douzaine d'incidents en 2019 à 98 en 2020, selon les données du service de police.

Les crimes haineux anti-Asiatiques coïncident avec le déclenchement de la pandémie en mars 2020, selon le service de police de Vancouver.

À la fin du mois de mars de cette année, 500 personnes se sont rassemblées pacifiquement devant le Musée des beaux-arts de Vancouver pour dénoncer la haine. Les manifestations du 10 mai seront tout aussi pacifiques, dit Doris Mah.

Nos affiches indiquent : l'amour, pas la haine.

Avec les informations de Chad Pawson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !