•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième fête des Mères à l’ère de la pandémie

Des familles installées sur des couvertures dans un parc

Plusieurs familles se sont réunies dans un parc de Trois-Rivières à l'occasion d'une seconde fête des Mères en temps de pandémie.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

Pour une deuxième année consécutive, la fête des Mères a été célébrée de manière inhabituelle, sans grands rassemblements familiaux ou étreinte entre membres de la famille.

Des dizaines de Trifluviens ont cependant trouvé des façons de se rencontrer et de célébrer en toute sécurité.

Le parc Laviolette a été un des endroits tout indiqués pour les familles, qui se sont réunies dehors et à distance. Plusieurs ne s’étaient pas vus depuis un an autour d’un repas. Même si la formule est différente à cause des mesures sanitaires, la possibilité de se rassembler a agi comme un baume.

Après plus d'un an de pandémie, beaucoup aspirent à une fête des Mères plus normale l’an prochain.

La pandémie, ça a été difficile. Le virtuel, c'est bien le fun, mais de se voir réunis avec nos enfants et nos petits-enfants, même si on ne se touche pas, c’est plus réel pour moi, témoigne une femme assise avec sa famille.

Mélissa Thibault est devenue maman en pleine pandémie, une réalité bien loin de ce qu'elle avait imaginé.

On se dit "On va voir rencontrer d'autres mamans, d'autres enfants, communiquer et faire du social"… parce que toute seule avec un bébé, ça peut être long parfois. Mais là, en pandémie, c'est encore plus cette réalité-là, raconte-t-elle.

Avec les informations de Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !