•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des autobus scolaires électriques prennent la route en Colombie-Britannique

Trois personnes autour d'un autobus scolaire.

Tracey Syrota, Ravi Parmar, et un chauffeur de bus, Al Kowalko, devant l'un des nouveaux autobus électriques.

Photo : District scolaire 62/Twitter

Radio-Canada

Deux des premiers autobus scolaires électriques de la Colombie-Britannique ont pris la route cette semaine dans le district scolaire de Sooke sur l'île de Vancouver.

Le district scolaire 62 est l'un des 13 districts qui ont acquis des autobus électriques avec l'aide du ministère de l'Éducation qui a fourni 13 millions de dollars pour l'achat de 18 autobus dans la province.

Le ministère estime que les 18 autobus peuvent desservir environ 1300 élèves par jour.

Chaque autobus coûte à peu près 350 000 $, par rapport à environ 150 000 $ par un autobus scolaire carburant au diesel.

Tracey Syrota, responsable des transports du district scolaire de Sooke, dit avoir reçu un financement d'environ 118 000 $ du ministère de l'Éducation, ainsi qu'une subvention carboneutre de 65 000 $. Le district a aussi reçu 180 000 $, le financement habituel pour remplacer un autobus diesel. Le montant a été investi dans les nouveaux autobus et leurs bornes de recharge.

C'est une étape incroyable dans nos efforts pour favoriser l'innovation et la durabilité dans le travail que nous faisons dans le district scolaire de Sooke, se réjouit Ravi Parmar, président du conseil de district, dans un communiqué.

Des coûts fortement réduits

Sur la base de calculs à partir de données américaines de 2018, Mme Syrota s'attend à une diminution de 40 % des coûts d'entretien des autobus et une baisse considérable des achats de carburant.

Mme Syrota explique qu'il faut environ 175 $ pour faire le plein d'un bus diesel tandis que la recharge d'un bus électrique coûte environ 50 $.

Le plan est de brancher les autobus pendant la nuit et à midi si nécessaire. Mais les bus sont également équipés d'un freinage régénératif.

Ils ont une autonomie de 220 kilomètres, indique Mme Syrota. Avec le freinage régénératif, ils peuvent potentiellement aller plus loin, selon la façon dont vous utilisez l'accélérateur, car lorsque vous relevez légèrement le pied de la pédale, le freinage régénératif entre en jeu.

Moins d'émissions de carbone

Les économies ne sont qu'une partie des avantages, dit Mme Syrota. La réduction des émissions de carbone fait partie du plan stratégique du district.

Nous allons voir d'énormes avantages [des autobus] pour leur efficacité, la réduction des coûts, la santé globale et les avantages pour l'environnement, soutient-elle.

Les deux nouveaux bus de Sooke font partie d'une flotte de 45 bus, qui deviendra électrique avec le temps, espère Mme Syrota.

Avec les informations d’All Points West

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !