•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernière journée d'ouverture des restaurants et des gyms en Estrie

Une serveuse porte des assiettes.

Les restaurants fermeront dans la nuit de dimanche à lundi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec le passage en zone rouge dans la nuit de dimanche à lundi, les Estriens profitent de leur dernière sortie au restaurant et de leur dernière séance d'entraînement au gym.

Réunis dans un restaurant à déjeuner pour la fête des Mères, des clients demeuraient plutôt optimistes quant à ce troisième passage en zone rouge.

On était certains que ça n'allait pas fermer. Avec la vaccination, on pensait qu'on allait arriver au bout du pont et s'en sauver.

Une citation de :Client du Délia Egg’Xtra

Avec la vaccination, je pense que ce ne sera pas fermé longtemps et bientôt ça va revenir à la normale, espère un client attablé avec ses enfants.

L'Estrie passe en zone rouge

Déception des propriétaires et des employés

Pour les propriétaires de restaurants et leurs employés, l'annonce de la fermeture des salles à manger pour une troisième fois en un peu plus d'un an est un dur coup à encaisser.

Angèle Dumas, propriétaire chez Delia Egg'Xtra et en affaires depuis 36 ans, a eu le fardeau d'annoncer la nouvelle à ses employés.

On a été déçus et mes employés aussi parce que pour eux c'est une perte monétaire. J'en avais même qui pleurait hier.

Une citation de :Angèle Dumas, propriétaire chez Delia Egg'Xtra

Pour ce restaurant, la fermeture représente une semaine de travail, notamment pour vider les réfrigérateurs qui sont remplis. On perd plusieurs milliers de dollars de nourriture, se désole Angèle Dumas.

Elle garde espoir que cette fermeture soit la dernière à subir avant un retour à une vie un peu plus normale. On est comme des chats, on va retomber sur nos pattes quand ça va revenir, philosophe Angèle Dumas.

En plus de fermer les salles d'entraînement, la santé publique demande cette fois aussi aux centres d'escalade d'interrompre leurs activités.

Des solutions pour la santé mentale

Le propriétaire de Vertige escalade, Jean-Martin Cyr déplore que les mesures sanitaires aient des conséquences importantes pour les sportifs.

La santé mentale passe par la santé physique, c'est certain qu'il va y avoir des impacts à long terme sur la santé mentale des gens, j'en suis convaincu.

Une citation de :Maxime Lequin, propriétaire de l'Usine Crossfit

Maxime Lequin, le propriétaire de l'Usine Crossfit à Sherbrooke, travaille néanmoins à la possibilité de proposer d'autres options à ses clients afin de les aider à garder la forme.

Avec les nouvelles mesures, on veut faire des cours extérieurs quand la température va le permettre et sinon on va se tourner vers les zooms qu'on a fait déjà à quelques reprises dans la dernière année, souligne Maxime Lequin.

Malgré les solutions trouvées, il attendra néanmoins avec impatience le retour à un mode d'entraînement plus normal.

Avec les informations d'Alexis Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !