•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 15e corvée de nettoyage au lac à Luc

Le lac avec ses abords constitués de plantes jaunies. En arrière-plan: des maisons.

Le lac à Luc est un milieu humide, une sorte de poumon qui absorbe les particules polluantes.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Pour une 15e année, une dizaine de personnes ont participé dimanche à la corvée annuelle de nettoyage des abords du lac à Luc de Matane.

Aménagé pour les visiteurs, ce milieu humide est situé en pleine ville et attire particulièrement les oiseaux ainsi que celles et ceux qui aiment les observer. 

Selon le président de l'Association des milieux humides de Matane, Mario Hamilton, 43 espèces d’oiseaux gravitent autour du lac à Luc. C'est, en fait, un observatoire de prédilection pour les ornithologues.

Des gens ramassent des déchets dabs un champ entouré d'arbres.

Quelques fidèles de la première heure sont venus participer à une 15e corvée de nettoyage.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

En 15 ans, le site a été nettoyé pour les visiteurs, avec la collaboration de la Ville de Matane. Il sera davantage accessible grâce à un nouveau projet.

On a fait l’acquisition d’une autre partie de terrain, explique Mario Hamilton. Ça va nous permettre de créer un sentier qui va déboucher sur les rues Collin et Bilodeau. Ça va devenir un coin intéressant pour les marcheurs. Ça va être inusité. 

Les bénévoles améliorent la qualité du site d’année en année. Au début, rappelle M. Hamilton, on avait voulu le protéger parce qu’un entrepreneur y avait déposé des débris d’asphalte et de béton. La première année, on avait ramassé des carcasses de divans, des pneus, des vélos. Toutefois, ça n’arrive plus aujourd’hui.

Des bancs et une poubelle au bord du lac.

Avec le temps, les abords du lac ont été nettoyés et aménagés

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Certes, il reste encore de l’éducation à faire. Des gens jettent encore des emballages de nourriture alors qu’il y a des poubelles, déplore-t-il.

Une traverse de canards, qui devient une traverse de lutins en hiver, a aussi été aménagée pour sensibiliser la population à l'importance de cet écosystème.

Un autre sentier sera aménagé sur le site du parc des Castors, un autre milieu humide matanais situé près de la rivière Matane.

Les milieux humides jouent le rôle d’un poumon en filtrant les matières polluantes dans l’air. En temps de sécheresse, ils préservent l’humidité alors que dans des conditions d’inondations, ils absorbent les surplus d’eau. Ce sont donc des alliés contre les effets des changements climatiques. Une loi les protège, au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !