•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouyn-Noranda, deuxième meilleure ville au Canada pour étudier, selon un récent classement

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

L'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Paquin

Radio-Canada

Rouyn-Noranda a été classée la deuxième ville au Canada où il fait le plus bon vivre en étant étudiant.

Selon un palmarès publié par le site web Studee basé en Angleterre, Rouyn-Noranda arrive en deuxième position après Montréal.

Le site web de l'entreprise qui met en lien des étudiants du monde entier avec des universités a comparé plusieurs indicateurs, dont les frais de scolarité, les statistiques de la criminalité ou encore la proximité des parcs nationaux.

La vice-présidente de l’Association générale étudiante de l'UQAT (AGEUQAT) Daphnée Perron-Cordero affirme qu'elle n'est pas surprise du résultat.

Elle indique que l'un des facteurs appréciés des étudiants est la proximité avec les espaces verts.

Un bel attrait qu’on retrouve pour les étudiants et étudiantes à Rouyn-Noranda et plusieurs universités du réseau au Québec, c’est la proximité avec la nature, ce que les autres grandes universités n’ont pas nécessairement le loisir d’offrir, donc ce n’est pas dans toutes les universités où on est à moins de 15 minutes de dizaines de sentiers et de lacs pour faire du plein air, donc on est super choyés pour ça, explique-t-elle.

Marine Rioux a fait un sondage auprès de 25 étudiants dans le cadre d'une étude avec et pour Rouyn-Noranda Cité-étudiante.

Elle croit que cette position dans le palmarès reflète les commentaires positifs des étudiants au sujet de la ville.

Ils disaient que c’est une ville dont la géographie est facile d'accès pour l’ensemble des services. C’est une ville qui est jeune, on se croise, les étudiants se reconnaissent, ils trouvaient ça vraiment sympathique. C’est facile de se trouver un emploi pour payer les études, affirme Martine Rioux.

Pour sa part, la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, se réjouit du classement qu'a obtenu sa ville.

Ça peut être intéressant parce que c'est beaucoup partagé. Mais aussi une cité étudiante, ça se bâtit avec la collaboration de tous. Je parle des centres d'enseignement, des étudiants, des enseignants, des organismes, les gens d'affaires, les citoyens, dit la mairesse. C'est aussi un apport économique important pour la ville. Puis on accueille déjà beaucoup d'étudiants étrangers à l'UQAT, vraiment on peut être fier et tant mieux si le sondage vient le confirmer poursuit-elle.

Dans le top 5 du classement, trois des villes sont situées au Québec, incluant Trois-Rivières et Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !