•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cri des sirènes accompagne la crue du Mackenzie à Fort Simpson

Photo aérienne de l'inondation de Fort Simpson publiée sur les réseaux sociaux par le Fort Simpson Bulletin, le 9 mai 2021.

Une opération de porte-à-porte visant à assurer l'évacuation des habitants de Fort Simpson est en cours en raison de la sortie du lit du fleuve Mackenzie.

Photo : Hilda Gerlock/Brenda Moreau/Fort-Simpson-Bulletin

Les sirènes ont retenti peu avant 15 h dimanche pour indiquer que le niveau du fleuve Mackenzie a atteint 15 m, à Fort Simpson, dans les Territoires du Nord-Ouest.

Ce plateau marque le début des opérations pour terminer l'évacuation d'urgence des habitants du village menacé par des embâcles de glace.

Des membres du personnel de gestion des urgences cognent ainsi aux portes des 1200 habitants de la communauté pour s'assurer qu'il ne reste personne.

Ils s'assurent aussi que ceux qui en ont besoin peuvent être transportés vers le Centre récréatif pour s'enregistrer avant de devoir quitter Fort Simpson.

On ferme l'île.

Une citation de :Sean Whelly, maire de Fort Simpson

Le centre de santé est déjà fermé et les patients en soins de longue durée ont été évacués. L'alimentation électrique du village devrait également être coupée.

Plusieurs habitants se sont réfugiés chez des proches. Ça devrait suffire pour quelques jours, croit le maire. Il espère que l'île ne sera pas complètement inondée : Là, on aurait un gros problème.

Pour l'instant, ça semble pire que ce l'est en réalité, mais ça pourrait empirer.

Une citation de :Sean Whelly, maire de Fort Simpson

Samedi soir, des résidents ont été évacués vers Fort Smith par avion.

D’autres municipalités bordant le fleuve Mackenzie et le Grand Lac des Esclaves, comme Hay River sont également aux prises avec des inondations liées à la débâcle printanière.

Eau, glace et évacuation à Jean Marie River

Le fleuve Mackenzie est également sorti de son lit à Jean Marie River, en amont de Fort Simpson.

Une nouvelle crue des eaux, samedi soir, est venue saper le moral des habitants du village de 70 âmes après une première augmentation ayant causé des dommages, vendredi soir.

L'eau s'est notamment engouffrée de nouveau dans la centrale électrique locale.

Pour Paul Simon, ce sont de nombreux souvenirs irremplaçables que le Mackenzie emporte avec lui. Il estime que le niveau d'eau a atteint 60 cm dans la maison de ses parents.

Au moment où ils ont donné la deuxième alerte, certaines personnes étaient coincées dans le village parce qu'il n'y a qu'une route pour en sortir.

Une citation de :Paul Simon, habitant de Jean Marie River

Le niveau d'eau avait baissé, samedi matin, ce qui a permis à des habitants et à la Société d'énergie des Territoires du Nord-Ouest (NTPC) d'effectuer une première évaluation les dommages.

On estime que le niveau d'eau a atteint jusqu'à un mètre dans la centrale, vendredi soir, précise le directeur des communications de la NTPC, Doug Prendergast. La communauté a été inondée de nouveau [samedi soir] et l'eau serait montée aussi haut dans la centrale, ajoute-t-il.

Slon M. Prendergast, l'évaluation des dommages à la centrale et dans le reste de la communauté est en cours et que la NTPC compte dépêcher des ressources supplémentaires à Jean-Marie River pour soutenir les efforts.

Nous travaillons à un plan afin de rétablir l'électricité le plus rapidement possible.

Le maire de Fort Providence, Danny Beaulieu, a déjà offert l'aide de sa municipalité aux habitants de Jean Marie River.

Le gouvernement nous a demandé si on pouvait recevoir les gens de Jean Marie River et remplir notre hôtel, a-t-il expliqué dimanche. Je crois que nous avons suffisamment de chambres pour recevoir tous ceux qui en ont besoin, donc ils devraient arriver aujourd'hui.

Avec les informations de Liny Lamberink

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !