•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toutes les écoles de Winnipeg et de Brandon passent à l’enseignement à distance

Un garçon utilise un ordinateur portable sur une table de cuisine.

Le travail collaboratif est une façon de favoriser la motivation des élèves.

Photo : Associated Press / Seth Wenig

Alexia Bille

À compter du mercredi 12 mai et jusqu’au 30 mai, tous les élèves de maternelle à la 12e année des écoles de Winnipeg et de Brandon recevront de l’enseignement à distance.

Les autres écoles restent ouvertes, mais des mesures additionnelles seront en place pour assurer la sécurité du personnel et des élèves, ont indiqué le ministre de l’Éducation Cliff Cullen et le médecin hygiéniste en chef du Manitoba Brent Roussin lors d'une conférence de presse, dimanche.

À l'heure actuelle, 20 % de l'ensemble des cas de COVID-19 au Manitoba concernent des enfants d'âge scolaire.

Dimanche, le Manitoba a recensé 531 nouveaux cas de COVID-19 et 3 décès supplémentaires, après les 488 nouveaux cas rapportés samedi et les 502 annoncés vendredi.

Mesures additionnelles pour les écoles qui restent ouvertes

  • Les écoles qui auront plusieurs cas de COVID-19 ne provenant pas tous de la même famille seront placées en enseignement à distance. Selon Cliff Cullen, cette mesure concerne actuellement 34 écoles à l’extérieur de Winnipeg et de Brandon.
  • Les directions des écoles peuvent exiger que les élèves et les employés symptomatiques restent à la maison pendant 10 jours et elles peuvent les encourager à se faire tester. Les membres de la famille qui n’ont pas de symptômes doivent aussi s’isoler jusqu’à ce que la personne ayant été testée reçoive son résultat.
  • Toutes les activités extra-curriculaires, les sports organisés, les activités hors-site sont suspendus, à l’exception de marches ou de courses dans la communauté qui permettent de respecter la distanciation physique.
  • Il n’est plus permis de chanter à l’intérieur, ni d’utiliser un instrument à vent.
  • Toutes les autres mesures de santé publique continuent d’être en vigueur.

Pour les écoles de Winnipeg et de Brandon qui fermeront, les services de garde d’enfants resteront ouverts pour les familles qui ne peuvent pas être à la maison.

Les écoles pourront aussi accueillir les élèves qui ont des besoins particuliers ainsi que les enfants de travailleurs essentiels de la maternelle jusqu'à la 6e année.

Cela concerne par exemple les travailleurs de la santé, le personnel scolaire, les agents correctionnels, le personnel paramédical et les pompiers, les livreurs, les camionneurs, etc.

Également, à partir de lundi, les services de garde d’enfants recevront 1,1 million d’unités d'équipement de protection individuelle par mois au lieu de 100 000.

Des mesures attendues

Le vice-président du syndicat des enseignants, la Manitoba Teachers' Society (MTS), Nathan Martindale, se réjouit de ces nouvelles mesures qui étaient très attendues. Cependant, il aurait préféré qu’elles aient été mises en place plus tôt.

Finalement, nous avons été pris de court. C’est légèrement insultant de faire une conférence [de presse] un dimanche de fête des Mères. Ils auraient dû annoncer ça vendredi ou même lundi dernier!

Le directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM), Alain Laberge, n’a pas été surpris par ces annonces. On s’attendait à ce que ça arrive, confie M. Laberge. Nous avons beaucoup de travail à faire dans les prochaines 48 heures. Il faut parler aux parents, les rassurer, leur dire que l’enseignement va continuer, etc.

Les nouvelles mesures entreront en vigueur mercredi. Le chef du Nouveau Parti démocratique, Wab Kinew, s’explique mal cette décision. Cette annonce de dernière minute est chaotique. [...] Je devrais envoyer mes enfants à l'école lundi et mardi, mais pas le mercredi parce que ça sera trop dangereux pour eux d'aller à l'école?

Mais selon Alain Laberge et Nathan Martindale, ce temps est nécessaire pour que les parents, les enfants et les enseignants s’organisent. On a besoin de temps pour se préparer, et certains parents vont devoir faire face à la difficulté de trouver des solutions pour faire garder leurs enfants, explique M. Martindale.

Bien que ces mesures ne soient instaurées que jusqu’au 30 mai, Alain Laberge est convaincu que la période sera rallongée si cela s’avère nécessaire. Si jamais les choses périclitent, la santé publique nous indiquera que d’autres écoles passeront à un système à distance.

Les restrictions annoncées vendredi ne touchaient pas les écoles

Alors que de nouvelles restrictions entrent en vigueur dimanche au Manitoba, des parents se sont dit frustrés par l’absence de plan pour les écoles après une conférence de presse, tenue vendredi, au cours de laquelle Brent Roussin a mentionné que la situation dans les établissements scolaires de la province restait inchangée, tout en ajoutant que leur éventuelle fermeture était sous analyse.

Pour Luanne Karn, une des organisatrices du groupe Parents for Public Education,la décision au sujet des écoles aurait déjà dû être prise. On est en pleine crise!

Luanne Karn a fait remarquer que l’Alberta, l’Ontario et la Nouvelle-Écosse se sont toutes tournées vers l’enseignement à distance pour faire face à une troisième vague alimentée par des variants du coronavirus plus contagieux.

Les données de la province montrent que 478 élèves et 96 membres du personnel scolaire ont contracté la COVID-19 et que 17 écoles ont dû faire de l’enseignement à distance au cours des deux semaines précédant le 5 mai.

La semaine dernière, MTS a demandé à la province la mise en place de mesures coupe-circuit.

La directrice générale de l’organisme qui regroupe les comités de parents, la Manitoba Association of Parent Councils, Brenda Brazeau, demandait elle aussi un plan conséquent pour les parents, le personnel et les familles.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !