•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des experts souhaitent une vague d’amour à distance pour la fête des Mères

Un bouquet de fleurs.

La Dre Vera Etches, médecin hygiéniste en chef de Santé publique Ottawa, encourage la population à célébrer la fête des Mères à distance (archives).

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

Avec la fête des Mères à nos portes, dimanche, des responsables de la santé exhortent la population à passer du temps avec leurs proches à distance, cette année.

Cette fête des Mères, je vous encourage à participer virtuellement, à célébrer virtuellement, même si votre mère ou votre grand-mère a été vaccinée, a déclaré la Dre Vera Etches, médecin hygiéniste en chef de Santé publique Ottawa (SPO) lors d’une conférence de presse, mercredi. Nous voulons continuer ces comportements qui maintiendront la transmission de la COVID aussi bas que possible jusqu’à ce que davantage de gens soient protégés.

La Dre Etches a aussi dit comprendre à quel point la pandémie a été difficile pour la santé mentale des gens, et à quel point ils veulent serrer leurs parents dans leurs bras. Elle a tout de même encouragé la population à célébrer la fête des Mères de façon sécuritaire, de loin.

La Dre Vera Etches, médecin-chef de Santé publique Ottawa.

La Dre Vera Etches, médecin hygiéniste en chef de Santé publique Ottawa (archives)

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Restez avec votre ménage, a-t-elle lancé. Continuez de trouver des moyens spéciaux et créatifs de dire à quelqu’un que vous l’aimez à distance.

La prudence est de mise malgré la vaccination

Selon SPO, en date de vendredi, 368 616 résidents avaient reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19. D’entre eux, 27 993 avaient reçu une deuxième dose, soit environ 3 % de la population de la capitale fédérale.

À l’échelle de la province, plus de six millions de doses ont été administrées, selon ce qu’a indiqué la ministre de la Santé, Christine Elliott, dans un tweet.

Alors que les États-Unis ont mis à jour leurs lignes directrices quant aux rassemblements impliquant des personnes vaccinées, il est peu probable dans la région d’Ottawa que tant les parents et les enfants soient pleinement vaccinés, selon Patrick Saunders-Hastings, un épidémiologiste et directeur des sciences de la vie et de la santé environnementale chez Gevity Consulting.

Selon lui, il est important de garder en tête que l’Ontario demeure sous un ordre de rester à la maison.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

De plus, alors qu’une seule dose de vaccin offre une certaine protection contre le virus, il demeure beaucoup d’inconnu, ce qui fait en sorte que les visites en personne sont déconseillées.

Nous avons encore une idée relativement petite de ce que ça peut signifier en termes d’infection asymptomatique ou légère pour ceux qui sont partiellement vaccinés, ainsi que de leur capacité à transmettre la maladie davantage, explique M. Saunders-Hastings. Même si votre mère, ou grand-mère est protégée contre des infections plus graves, ou la mort, il y a toujours la possibilité qu’elle puisse contracter une infection légère ou asymptomatique, et ensuite, qu’elle la transmette.

M. Saunders-Hastings rappelle aussi qu’il faut considérer que la protection après une première dose de vaccin n’est pas instantanée.

Ça prend au moins deux semaines après la première dose pour que vraiment l’immunité augmente [et] certains pourraient suggérer que ça [prend] jusqu’à trois semaines, donc c’est vraiment important de ne pas vous considérer protégé immédiatement après avoir reçu le vaccin, fait-il valoir.

Avec les informations de Joseph Tunney et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !