•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une clinique de vélo pour payer un chien de réadaptation au Centre jeunesse de l’Estrie

Un chien noir tenu en laisse

Watson, sur la photo, aura une nouvelle compagne au Centre jeunesse

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Huit mécaniciens de Vélomania ont mis au point bénévolement des vélos usagés au profit de la Fondation du centre jeunesse de l’Estrie, samedi, à Sherbrooke. L'objectif de 3000 $ a été largement dépassé pour atteindre une somme totale de 4500$. Cet argent aidera à payer un deuxième chien de réadaptation au Centre jeunesse de l’Estrie.

Le cycliste David Labonté est l’organisateur de l'événement n’était pas surpris de l’achalandage. On sait que cette année, les magasins [de vélo] ont connu un achalandage important, lance-t-il d’emblée en entrevue. On espérait qu’il y ait autant de monde aujourd’hui, poursuit-il.

On parle de jeunes enfants qui n’ont pas ce qu’ils devraient avoir. Ces enfants-là sont la génération de demain. On essaie de leur donner une chance. -

Une citation de :David Labonté est l’organisateur de l'événement

Pour Maxime Gagnon, ambassadeur de Vélomania, offrir son temps pour une telle cause est totalement naturel. C’est du temps que ça me fait plaisir de donner à la communauté, à ceux qui en ont le plus besoin, renchérit-il.

De son côté, Denis Dussault, président de la Fondation du centre jeunesse de l’Estrie, se dit agréablement surpris, mais très heureux du succès de l’événement. Ce sont des chiens qui partagent leur temps avec les enfants qui en ont besoin , explique-t-il. La nouvelle venue, une chienne du nom de Bobine, apportera son soutien aux intervenantes qui peuvent parfois avoir un peu de réconfort.

Lorsqu’elles vont dans les maisons et qu’elles ont un entretien avec les enfants et la famille, quelques fois, il ne faut pas ignorer que lorsqu’elles reviennent, elles sont aussi touchées par ces événements-là. Le chien va permettre [d’adoucir] leur peine.

Une citation de :Denis Dussault, président de la Fondation du centre jeunesse de l’Estrie

Pour Denis Dussault, avoir un deuxième chien de réadaptation au Centre jeunesse de l’Estrie est la meilleure décision que la Fondation ait pu prendre. Quand le projet a été amené au conseil d'administration, la décision était unanime. Après une heure de débat, c’était très facile. [Tout le monde] a dit oui, conclut-il.

Avec les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !